Bordeaux, terrain de jeu des voitures autonomes

lundi 5 octobre 2015 11h58
 

par Claude Canellas

PARIS (Reuters) - Les voitures autonomes sont les stars du 22e congrès mondial des véhicules intelligents (ITS) qui s'est ouvert lundi à Bordeaux, l'occasion pour les projets les plus avancés de démontrer toute la semaine que la réalité est en train de dépasser la fiction.

Les grandes firmes rivalisent d'intérêt pour la voiture autonome ou sans chauffeur à l'image de la Google Car, précurseur en la matière, d'Apple, qui a annoncé la mise sur le marché de son propre véhicule dès 2019, ou de Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, qui a promis une première commercialisation à l'horizon 2020.

    Profitant du congrès, un des quatre véhicules autonomes de PSA Peugeot Citroën, une C4 Picasso qui y sera exposée toute la semaine, a relié Paris à Bordeaux vendredi par l'autoroute A10 en mode autonome, soit 580 km sans intervention du conducteur.

    Carlos Tavares s'est félicité de cette expérience.

"Le trajet réalisé aujourd'hui par notre prototype prouve que nous ne sommes plus dans la science-fiction en matière de véhicule autonome. Cette réalité nous fait entrer dans une nouvelle ère pour la mobilité que je trouve passionnante", a-t-il déclaré dans un communiqué.

    Renault n'est pas en reste. Trois Scénic se repérant grâce à un système de positionnement par satellite (GPS RTK) tourneront en boucle durant toute la semaine sur une piste de 300 mètres de long en forme de 8.

    Ces voitures ont la particularité de communiquer entre elles par liaison wi-fi pour éviter d'entrer en collision selon deux modes opératoires: les véhicules adaptent leur vitesse les uns par rapport aux autres ou freinent en fonction du trafic.

    Cette deuxième option est privilégiée à Bordeaux lors des démonstrations avec des passagers.   Suite...