Telecom Italia veut céder ou fusionner Inwit d'ici fin 2015

dimanche 27 septembre 2015 14h28
 

MILAN (Reuters) - Telecom Italia veut conclure d'ici la fin de l'année un accord sur la vente ou la fusion de sa filiale d'antennes Inwit, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

Le conseil d'administration de l'opérateur italien de télécommunications a donné mandat vendredi à l'administrateur délégué, Marco Patuano, pour étudier les différentes options susceptibles de valoriser la participation dans Inwit.

Le groupe a introduit en Bourse 40% du capital d'Inwit en juin à Milan et le cours de l'action a progressé depuis de 22%, portant la capitalisation boursière de la société à un peu plus de 2,7 milliards d'euros selon les données Thomson Reuters.

Une cession pourrait permettre à Telecom Italia de réduire son endettement net, qui atteignait 27 milliards d'euros fin juin.

L'une des deux sources a déclaré que Telecom Italia était disposé à céder le contrôle d'Inwit mais qu'il souhaitait en rester actionnaire minoritaire.

Telecom Italia s'est refusé à tout commentaire.

Marco Patuano a laissé entendre en début de semaine qu'Inwit pourrait être vendue en déclarant qu'aucune option n'était à exclure pour l'avenir de la filiale.

Le groupe espagnol d'antennes de télécommunications Cellnex Telecom et le fonds d'infrastructures italien F2i s'intéressent au dossier, a-t-on appris de plusieurs sources.

Cellnex est une filiale de l'exploitant espagnol d'autoroutes Abertis, qui a racheté en mars 7.400 antennes mobiles à l'opérateur italien Wind pour près de 700 millions d'euros.   Suite...

 
Telecom Italia veut conclure d'ici la fin de l'année un accord sur la vente ou la fusion de sa filiale d'antennes Inwit, selon deux sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi