Mobile et places de marché dopent le e-commerce en France

lundi 21 septembre 2015 13h57
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - La croissance du e-commerce en France s'est fortement accélérée au premier semestre, dépassant les prévisions des professionnels du secteur grâce à l'essor des places de marché, des transactions sur mobile et des sites collaboratifs.

Les ventes du commerce en ligne ont grimpé de 15% pour totaliser 31 milliards d'euros au cours des six premiers mois de l'année, après une hausse de 10,5% au cours de la même période de 2014, selon les chiffres publiés lundi par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Sur le seul deuxième trimestre, la croissance a atteint 16%, sa meilleure performance depuis trois ans.

Surtout, l'indice regroupant les 40 principaux sites français - agrégat permettant à la Fevad de mesurer l'évolution des ventes en ligne à périmètre constant - a renoué avec une progression à deux chiffres (+12% au premier trimestre et +13% au deuxième), retrouvant des taux de croissance qu'il n'avait pas connus depuis 2011.

"Cette accélération, tirée par la mode, la décoration et le petit électroménager devrait permettre de dépasser les prévisions pour 2015", a déclaré Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, lors d'une conférence de presse.

Le chiffre d'affaires du e-commerce français devrait ainsi approcher les 65 milliards d'euros cette année, au lieu des 60 milliards attendus.

Alors que la consommation des ménages reste en berne (-0,6% au deuxième trimestre après -0,9% au premier, selon les données de la Banque de France), le commerce en ligne est dopé par l'explosion des ventes des sites hébergés sur des places de marché (+58% au deuxième trimestre) et par les ventes réalisées à partir de tablettes ou de smartphones (+43%).

L'engouement pour les sites dits collaboratifs comme BlaBlaCar ou Airbnb a également contribué à la progression du e-commerce.   Suite...

 
La croissance du e-commerce en France s'est fortement accélérée au premier semestre, dépassant les prévisions des professionnels du secteur grâce à l'essor des places de marché, des transactions sur mobile et des sites collaboratifs. /Photo d'archives/REUTERS/Tony Gentile