Les opérateurs télécoms furieux des annonces de Fleur Pellerin

lundi 14 septembre 2015 07h13
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement augmentera en 2016 d'un euro la redevance audiovisuelle et de 30% la taxe payée par les fournisseurs d'accès à internet, pour financer la télévision et la radio publiques, a annoncé ce week-end la ministre de la Culture, ce qui a déclenché l'ire des opérateurs.

Fleur Pellerin a en revanche exclu, dans une interview publiée par le Journal du Dimanche, le rétablissement de la publicité sur les chaînes publiques après 20h00, qui avait été supprimée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

"Nous avons des objectifs ambitieux pour France Télévisions, Radio France et les autres entreprises de l'audiovisuel public", explique-t-elle au JDD. "Nous sommes aussi soucieux de bien gérer ces entreprises que financent les Français."

"Une solution aurait été d'augmenter la redevance de quatre euros : nous nous y refusons. Une telle décision aurait été incohérente, la politique du gouvernement visant, au contraire, à baisser les prélèvements", ajoute-t-elle.

Fleur Pellerin propose que la hausse de la redevance reste limitée à l'inflation, donc "contenue à un euro" en 2016.

"En complément, nous augmenterons à la marge la taxe que paient les opérateurs d'accès à Internet, qui passera de 0,9 % de leur chiffre d'affaires à 1,2 %. Cette fraction des recettes sera affectée de façon pérenne à l'audiovisuel public."

Le gouvernement en attend une recette supplémentaire de 70 à 80 millions d'euros. Fleur Pellerin estime que les opérateurs ne prendront pas le risque de répercuter cette hausse sur leurs tarifs, en raison de la concurrence qui règne dans ce secteur.

"VACHES À LAIT"   Suite...

 
Dans le Journal du Dimanche, la ministre de la Culture Fleur Pellerin annonce une hausse d'un euro de la redevance audiovisuelle en 2016 ainsi que l'augmentation de la taxe payée par les fournisseurs d'accès à internet, pour financer la télévision et la radio publiques.   /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau