Lenovo subit l'effet Motorola et supprime 3.200 emplois

jeudi 13 août 2015 09h04
 

PEKIN (Reuters) - Lenovo Group supprimera 10% de ses postes administratifs en raison d'une chute d'un tiers des ventes des téléphones Motorola, laquelle soulève des interrogations sur l'ambition du fabricant de PC chinois de devenir un leader mondial des smartphones.

Lenovo compte ainsi supprimer 3.200 emplois non affectés à la production, ce qui se traduira par une charge exceptionnelle de 600 millions de dollars.

Le bénéfice net a chuté de 51% au deuxième trimestre, à 105 millions de dollars, avec une division mobile qui a enregistré une perte de près de 300 millions de dollars. Les analystes anticipaient toutefois un recul plus important, de 59%.

Motorola, racheté à Google en 2014 pour 2,91 milliards de dollars, a livré 5,9 millions de combinés durant le trimestre, soit 31% de moins qu'au trimestre comparable de l'an dernier, les ventes ayant sensiblement baissé en particulier en Chine et au Brésil.

Pour autant, le directeur général Yang Yuanqing a déclaré à Reuters que l'ambition de Lenovo de concurrencer Apple et Samsung Electronics dans les smartphones était intacte.

"Je continue de penser que cette acquisition (de Motorola) est une bonne décision. Il n'y a pas de troisième grand acteur après Apple et Samsung et je pense que ce sera Lenovo", a-t-il dit.

Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 3% à 10,7 milliards de dollars mais il reste inférieur au consensus des analystes de Thomson Reuters SmartEstimates qui le donnait à 11,29 milliards.

L'action lenovo perdait 9% en Bourse de Hong Kong.

(Gerry Shih, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 
Lenovo Group supprimera 10% de ses postes administratifs en raison d'une chute d'un tiers des ventes des téléphones Motorola, laquelle soulève des interrogations sur l'ambition du fabricant de PC chinois de devenir un leader mondial des smartphones. /Photo prise le 21 mai 2015/REUTERS/Bobby Yip