Les résultats de Deutsche Telekom portés par la filiale US

jeudi 6 août 2015 09h58
 

par Harro Ten Wolde

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Telekom a fait état jeudi d'un ralentissement du chiffre d'affaires de la téléphonie mobile en Allemagne au deuxième trimestre, ce qui ternit un peu la hausse de 13,5% d'un bénéfice brut qui dépasse le consensus grâce en grande partie à la performance de la filiale américaine.

Le C.A. mobile a stagné en Allemagne, alors qu'il avait augmenté de 3% au premier trimestre. Le marché local de Deutsche Telekom reste son principal pourvoyeur de profits.

Le premier opérateur télécoms européen par le chiffre d'affaires a expliqué que son segment allemand avait également pâti d'une hausse des coûts liée aux embauches accompagnant le déploiement de son réseau, résultant en une baisse de 1,4% de son excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) à 2,2 milliards d'euros, soit un peu en deçà du consensus.

L'action Deutsche Telekom perdait 1,5% en Bourse de Francfort en début de matinée, tandis que l'indice Dax gagnait 0,15%.

L'action Deutsche Telekom a progressé d'un tiers depuis le début de l'année, faisant mieux que la hausse d'un quart de l'indice Stoxx Europe 600 des télécommunications.

La croissance de T-Mobile US, dont Deutsche Telekom détient 65,7% du capital et qui est devenue la principale filiale de l'opérateur par les ventes, a permis de compenser la performance timide en Allemagne.

T-Mobile US avait déjà la semaine passée publié des résultats supérieurs aux attentes et avait relevé pour la deuxième fois cette année sa prévision annuelle du nombre de nouveaux abonnés.

Jadis confronté à une perte d'abonnements, T-Mobile a revu sa politique tarifaire, dénoncé certains contrats de services et lancé des campagnes publicitaires pour relancer ses affaires et reprendre de la clientèle aux concurrents Verizon Communications et AT&T.   Suite...

 
Deutsche Telekom a publié une hausse de 13,5% de son bénéfice brut trimestriel, grâce en particulier à la performance de ses opérations aux Etats-Unis. L'excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) a été de 5,03 milliards d'euros. /Photo prise le 26 février 2015/REUTERS/Wolfgang Rattay