Apple dément vouloir devenir un opérateur virtuel MVNO

mardi 4 août 2015 20h06
 

FRANCFORT (Reuters) - Apple, le fabricant de téléphones le plus rentable au monde, a démenti mardi un article de presse lui prêtant l'intention de proposer des services de télécommunications directement aux consommateurs sans passer par les opérateurs.

Business Insider rapportait lundi que le groupe à la pomme effectuait des tests aux Etats-Unis pour devenir un opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) qui louerait des capacités de réseau à des opérateurs pour ensuite faire des offres commerciales.

Apple a aussi des discussions avec des opérateurs européens en vue de tels arrangements, ajoutait le site.

"Nous n'avons pas de discussions ou de projet pour devenir un MVNO", a déclaré mardi un porte-parole du fabricant de l’iPhone.

Depuis le lancement en 2007 de l'iPhone, les opérateurs télécoms comme l'américain AT&T, l'allemand Deutsche Telekom, le français Orange ou le chinois China Mobile ont joué un rôle prépondérant dans le succès d'Apple pour son entrée sur ce marché en étant dans un premier temps distributeurs exclusifs de l’appareil dans leurs pays respectifs.

Ces opérateurs devaient acheter auprès d'Apple un nombre important d'iPhone pour ensuite les écouler via des contrats d'abonnement, souvent de deux ans, auprès des consommateurs.

Mais pour toucher un maximum de clients, Apple a par la suite changé de stratégie en permettant à d'autres opérateurs de commercialiser son combiné.

L'année dernière, le groupe californien a lancé sa propre carte SIM permettant aux utilisateurs de ses tablettes iPad de passer d'un opérateur à un autre sans changer de carte SIM. Cette carte n'est pour le moment pas disponible pour l'iPhone, mais plusieurs opérateurs en Europe et aux Etats-Unis approuvent son utilisation.

Google de son côté a dévoilé en début d'année un projet d'opérateur virtuel aux Etats-Unis.   Suite...

 
Apple a démenti mardi un article de presse lui prêtant l'intention de proposer des services de télécommunications directement aux consommateurs sans passer par les opérateurs. /Photo prise le 21 juillet 2015/REUTERS/Mike Segar