Eutelsat pénalisé par des retards de lancements de satellites

jeudi 30 juillet 2015 10h40
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Eutelsat a abaissé jeudi sa prévision de croissance de son chiffre d'affaires pour l'exercice en cours, en raison du décalage des lancements de trois satellites faisant suite aux accidents de deux lanceurs.

L'opérateur de satellites indique dans un communiqué prévoir une hausse de 2 à 3% de son chiffre d'affaires pour l'exercice 2015-2016, démarré le 1er juillet, alors qu'il visait une croissance de plus de 5% en moyenne pour les exercices 2015-2016 et 2016-2017.

Eutelsat a dû repousser le déploiement des lancements des satellites Eutelsat 9B, Eutelsat 36C et Eutelsat 65 West A à la suite du crash du lanceur russe Proton en mai et de l'explosion de la fusée Falcon 9 de l'américain SpaceX fin juin.

Le satellite 9B a été repoussé du troisième au quatrième trimestre de l'année calendaire 2015 et le 36C d'octobre à fin novembre 2015, tous deux étant programmés sur Proton.

Le lancement du 65 West A, lancé sur la fusée européenne Ariane, a été repoussé du deuxième trimestre 2016 au second semestre de la même année.

"Certains clients se sont reportés vers eux après les difficultés de Proton et Ariane a souvent une difficulté pour créer des couples entre des petits et gros satellites, ce qui les amène quelque fois à retarder le lancement de certains satellites", a expliqué le PDG Michel de Rosen à des journalistes.

Ariane 6, prévue pour 2020, sera proposée en deux versions, dont l'une prévue pour lancer deux satellites de taille moyenne, un inconvénient accepté par les opérateurs pour baisser les coûts.

  Suite...

 
Michel de Rosen, PDG d'Eutelsat. L'opérateur de satellites anticipe une hausse de son chiffre d'affaires plus faible que prévu au cours de son nouvel exercice, en raison du décalage des lancements de trois satellites faisant suite aux accidents de deux lanceurs. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon