Treizième trimestre de suite de recul du CA d'IBM

lundi 20 juillet 2015 22h52
 

(Reuters) - International Business Machines (IBM) a fait état lundi de la treizième baisse d'affilée de son chiffre d'affaires trimestriel, les performances du géant informatique américain étant affectées à la fois par la cession d'activités à faible rentabilité et par la vigueur du dollar.

A la suite de l'annonce de ces résultats, le titre IBM cédait quelque 4% dans des échanges d'après-Bourse.

IBM, qui a vendu l'an dernier ses serveurs d'entrée de gamme x86 au chinois Lenovo, a poursuivi la réorganisation de ses activités avec la finalisation ce mois de la cession de sa division semi-conducteurs, déficitaire, à GlobaolFoundries.

"Big Blue" veut se concentrer sur des activités en forte croissance telles que les logiciels de sécurités, les services informatiques dématérialisés ou encore l'analyse de données.

Mais, à ce stade, la mue d'IBM ne semble pas encore porter ses fruits.

Sur les trois mois à fin juin, le chiffre d'affaires s'est établi à 20,81 milliards de dollars (19,2 milliards d'euros) contre 24,05 milliards au deuxième trimestre 2014 et un consensus des analystes financiers de 20,95 milliards.

IBM, qui réalise plus de la moitié de ses ventes à l'international, a noté que ses résultats avaient été plombés par la bonne tenue du dollar.

Face à un panier de devises internationales, le billet vert a progressé de plus de 21% au cours des 12 derniers mois.

Le bénéfice net consolidé sur la période est revenu à 3,45 milliards, soit 3,50 dollars par action, contre 4,14 milliards (4,12 dollars/action) il y a un an.   Suite...

 
International Business Machines (IBM) fait état de la treizième baisse d'affilée de son chiffre d'affaires trimestriel, les performances du géant informatique américain étant affectées à la fois par la cession d'activités à faible rentabilité et par la vigueur du dollar. Sur les trois mois à fin juin, le chiffre d'affaires s'est établi à 20,81 milliards de dollars (19,2 milliards d'euros) contre 24,05 milliards au deuxième trimestre 2014. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid