L'enquête sur les comptes de Toshiba impliquerait des dirigeants

vendredi 17 juillet 2015 11h11
 

TOKYO (Reuters) - La commission indépendante enquêtant sur les comptes de Toshiba a constaté que de hauts dirigeants étaient impliqués dans des pratiques douteuses, confirmant le caractère institutionnel de ces irrégularités, a déclaré vendredi une source directement impliquée dans cette enquête.

Selon cette source, les pratiques comptables irrégulières, qui concernaient quasiment l'ensemble des activités du conglomérat, faisaient partie de la "culture d'entreprise" de Toshiba.

Toshiba, qui aurait surévalué ses bénéfices de plus de 170 milliards de yens (1,3 milliard d'euros) au total sur six ans, pourrait passer une charge de 300 à 400 milliards de yens en lien avec cette affaire. Ce scandale devrait aussi pousser à la démission le directeur général Hisao Tanaka, le vice-président Norio Sasaki ainsi que d'autres membres du conseil, a-t-on appris de plusieurs sources.

Selon la source proche de l'enquête, de hauts dirigeants du groupe - dont Tanaka, Sasaki et Atsutoshi Nishida, conseiller et ancien président du groupe - "recevaient des rapports de synthèse" dans lesquels les directeurs expliquaient comment ils retardaient la comptabilisation des pertes.

La direction du groupe faisait pression sur les différentes divisions pour qu'elles atteignent les objectifs financiers, aggravant les irrégularités comptables, a ajouté la source.

Un porte-parole de Toshiba a déclaré ne pouvoir faire aucun commentaire dans la mesure où le compte-rendu de l'enquête n'a pas encore été publié.

Toshiba a annoncé vendredi que ce comité indépendant, qu'il a sollicité après la mise au jour des irrégularités en avril, lui transmettrait ses conclusions lundi à 10h00 GMT.

Le conglomérat japonais tiendra une conférence de presse à ce sujet mardi à 08h00 GMT, après avoir publié l'intégralité du rapport des enquêteurs.

Parmi les mesures envisagées pour prévenir la récidive de tels problèmes, Toshiba envisagerait de recruter en externe le directeur de son comité d'audit, selon un responsable du groupe au fait du dossier.

(Reiji Murai et Yoshiyasu Shida; Myriam Rivet pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

 
La commission indépendante enquêtant sur les comptes de Toshiba a constaté que de hauts dirigeants étaient impliqués dans des pratiques douteuses, confirmant le caractère institutionnel de ces irrégularités, selon une source directement impliquée dans cette enquête. Ce comité indépendant,sollicité après la mise au jour des irrégularités en avril, transmettra à Toshiba ses conclusions lundi à 10h00 GMT. /Photo prise le 25 juin 2015/REUTERS/Yuya Shino