Deux enquêtes de l'UE sur Qualcomm pour abus de position

jeudi 16 juillet 2015 10h04
 

(Reuters) - La Commission européenne a annoncé jeudi avoir ouvert deux procédures formelles d'examen sur d'éventuels abus de position dominante de Qualcomm sur le marché des jeux de semi-conducteurs (chipsets) utilisés dans les appareils d'électronique grand public.

La première examinera la question de savoir si la société américaine, leader du marché des chipsets de bande de base, proposait des incitations financières à ses clients à la condition qu'ils acquièrent leurs jeux de puces électroniques exclusivement ou presque exclusivement auprès de Qualcomm, précise la Commission.

La seconde vise à apprécier si Qualcomm a pratiqué des "prix d'éviction" en facturant des prix inférieurs aux coûts dans le but de forcer ses concurrents à quitter le marché.

"De nombreux consommateurs utilisent les chipsets utilisés dans les appareils électroniques tels qu'un téléphone portable ou une tablette et nous voulons faire en sorte qu'au bout du compte ils en aient pour leur argent", déclare la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué.

Qualcomm a déclaré dans un communiqué qu'il considérait toujours que les inquiétudes à ce sujet n'étaient pas justifiées, tout en disant avoir coopéré avec la Commission et en promettant de continuer à le faire.

(Philip Blenkinsop, Juliette Rouillon pour le service français)

 
La Commission européenne a annoncé jeudi avoir ouvert deux procédures formelles d'examen sur d'éventuels abus de position dominante de Qualcomm sur le marché des jeux de semi-conducteurs (chipsets) utilisés dans les appareils d'électronique grand public. /Photo prise le 3 mars 2015/REUTERS/Albert Gea