Amazon mise sur les robots pour accélerer ses livraisons de Noël

lundi 1 décembre 2014 12h49
 

TRACY, Californie (Reuters) - Amazon.com a installé plus de 15.000 robots dans une dizaine de ses entrepôts aux Etats-Unis afin de réduire d'un cinquième ses coûts d'exploitation et d'accélérer l'acheminement des marchandises à l'approche des fêtes de Noël.

Le robot de couleur orange a été conçu par Kiva Systems, une société de robotique rachetée par Amazon pour 775 millions de dollars (623 millions d'euros) en 2012. Il se déplace grâce à des roues et pèse 145 kg.

Il a été présenté à la presse dimanche, à la veille du Cyber Monday, journée de promotions sur les sites internet après le week-end accompagnant le Black Friday, qui lance la période des achats de Noël.

Les robots sont censés aider Amazon à réduire encore ses délais de livraison afin de mieux concurrencer les magasins en dur, où la majeure partie des Américains font toujours leurs achats.

Ils sont également censés aider le géant américain du commerce en ligne à ne plus reproduire les erreurs du passé. L'an dernier, submergé par un afflux de commandes, UPS n’a pas pu livrer en temps et en heure des clients d'Amazon qui attendaient leurs colis pour Noël. Amazon avait alors été contraint de rembourser ces clients et de leur offrir un bon d'achat de 20 dollars à titre de dédommagement.

Les robots Kiva ont permis à Amazon d'augmenter de 50% le nombre d'articles traités et de raccourcir le temps qu'il faut pour une livraison le jour même sur plusieurs sites, a déclaré Dave Clark, vice-président d'Amazon.

Selon le géant du e-commerce, les robots ont permis dans certains cas de ramener le temps d'acheminement des colis à 13 minutes contre une heure et demie en moyenne auparavant.

(Deepa Seetharaman, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

 
L'entrepôt de logstique d'Amazon à Tracy, en Californie. Amazon.com a installé plus de 15.000 robots dans une dizaine de ses entrepôts aux Etats-Unis afin de réduire d'un cinquième ses coûts d'exploitation et d'accélérer l'acheminement des marchandises à l'approche des fêtes de Noël. /Photo prise le 30 novembre 2014/REUTERS/Noah Berger