BT discute avec EE ou O2 pour revenir dans le mobile

lundi 24 novembre 2014 17h40
 

par Paul Sandle et Julien Toyer

MADRID/LONDRES (Reuters) - BT Group a été approché par Telefonica, le propriétaire de l'opérateur mobile O2, et par les deux actionnaires d'EE, Orange et Deutsche Telekom, en vue d'une alliance qui créerait un nouvel acteur de premier plan à la convergence de la téléphonie fixe, du mobile et de la télévision.

Le projet de l'ancien monopole britannique des télécommunications de développer ses activités mobiles à partir de l'an prochain semble avoir joué le rôle de catalyseur de la consolidation du marché, que se partagent aujourd'hui quatre réseaux et quatre grands fournisseurs haut débit.

Les opérateurs cherchent ainsi à s'adapter à l'évolution des comportements des consommateurs, qui prisent de plus en plus les abonnements groupés réunissant téléphonie fixe, mobile, accès internet et télévision, au détriment des opérateurs spécialisés.

"BT a joué très brillamment la partie jusqu'à présent", a déclaré un banquier spécialiste du secteur. "Il a brandi la menace d'une entrée sur le marché mobile et créé une situation obligeant EE et Telefonica à s'asseoir à la table des négociations. Maintenant, BT va les jouer l'un contre l'autre puisqu'aucun de deux ne voudra être laissé de côté dans le haut débit."

Des dirigeants de Telefonica, Orange et Deutsche Telekom ont déclaré la semaine dernière que la stratégie de leur groupe en Grande-Bretagne dépendrait entre autres du degré d'agressivité de BT dans le mobile et de l'intérêt des clients pour les offres groupées.

Mais il apparaît aujourd'hui qu'ils ont déjà entamé les discussions avec BT en vue d'une alliance, voire d'une cession de leurs activités mobiles.

"Il se pourrait que le moment soit arrivé où l'engagement sur le marché mobile britannique finit par s'affaiblir et où l'on assiste au début du désengagement des maisons mères", commentent les analystes de Citigroup dans une note, en rappelant que les marges des opérateurs au Royaume-Uni sont inférieures à celles engrangées sur d'autres marchés.

  Suite...

 
BT Group a engagé des discussions avec Telefonica en vue d'un possible rachat de l'opérateur mobile britannique O2 et deux sources ont déclaré que BT avait aussi entamé des pourparlers avec EE, filiale commune d'Orange et Deutsche Telekom. /Photo d'archives/REUTERS/Darren Staples