Ericsson réduit ses prévisions et va supprimer des emplois

jeudi 13 novembre 2014 13h44
 

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson a abaissé jeudi ses prévisions de croissance à moyen terme, tout en annonçant un plan de réduction de coûts incluant des suppressions d'emplois.

A la Bourse de Stockholm, le titre gagnait 3,04% à 89,70 couronnes suédoises vers 13h00, tandis que l'indice sectoriel des valeurs technologiques européennes progressait de 1,17%.

Le premier équipementier mondial pour les réseaux de téléphonie mobile devant le chinois Huawei et le finlandais Nokia a dit s'attendre à une progression annuelle de 2 à 4% de son chiffre d'affaires dans les équipements réseaux durant la période 2013-2017.

Les services télécoms et les solutions de maintenance sont attendus en hausse de respectivement 4-6% et 7-9%.

La fourchette des prévisions dans les différents segments est de un à deux points de pourcentage inférieure aux prévisions que le groupe avaient fournies il y a un an pour la période 2012-2016.

Jusqu'ici les réseaux constituaient l'essentiel de l'activité d'Ericsson et plus de la moitié de ses ventes, mais le groupe a renforcé au fil du temps sa position dans les services qui représentent désormais 40% de son chiffre d'affaires.

S'exprimant devant des journalistes, Hans Vestberg, directeur général d'Ericsson, a dit que l'entreprise allait augmenter la part de ses ventes à des clients ne faisant pas partie du secteur des télécoms.

"Nous pensons que, d'ici 2020, entre 20% et 25% de notre chiffre d'affaires proviendra de clients autres que des opérateurs", a-t-il ajouté.

Ericsson a également déclaré envisager un plan de réduction des coûts de neuf milliards de couronnes (970 millions d'euros), qui donnera sa pleine mesure en 2017.   Suite...

 
Ericsson, qui a abaissé ses prévisions de croissance à moyen terme, a annoncé un plan de réduction de coûts incluant des suppressions d'emplois. /Photo prise le 18 septembre 2014/REUTERS/Stig-Ake Jonsson/TT News Agency