Apple part à l'assaut du marché des entreprises

mardi 11 novembre 2014 17h22
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a engagé l'une de ses stratégies les plus offensives à ce jour sur le marché des entreprises, embauchant des équipes commerciales pour sonder des clients potentiels comme Citigroup et travaillant avec une douzaine de concepteurs de logiciels, apprend-on de deux sources proches des projets du géant de l'électronique grand public.

Selon les experts, le groupe cherche à anticiper la décélération progressive de sa croissance - illustrée par une baisse des ventes d'iPad pour le troisième trimestre d'affilée - en renforçant sa présence sur le marché des entreprises.

Trois mois après avoir annoncé un partenariat avec IBM pour développer des applications pour les clients professionnels et les vendre avec des appareils, le fabricant d'iPhone veut concurrencer les leaders du secteur comme Hewlett-Packard, Dell, Oracle et SAP.

Certains experts estiment en effet que l'accord avec IBM peut placer la firme à la pomme en position de "challenger" sur le marché de la bureautique et des logiciels professionnels. Apple pourrait aussi gêner les tentatives engagées de leur côté par Microsoft, Samsung ou Google sur le marché naissant des applications mobiles professionnelles.

Le fabricant de l'iPhone a travaillé avec un groupe de start-up, dont ServiceMax et PlanGrid, déjà spécialisées dans la vente d'applications aux entreprises américaines. Les deux sources proches des projets ont ajouté qu'Apple était déjà en négociation avec d'autres concepteurs d'applications mobiles professionnelles pour conclure des partenariats plus formels.

ServiceMax n'a pas voulu commenter ses projets avec Apple. PlanGrid n'a pas non plus voulu commenter, pas plus qu'Apple.

(Christina Farr et Bill Rigby, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

 
Apple a engagé l'une de ses stratégies les plus offensives à ce jour sur le marché des entreprises, embauchant des équipes commerciales pour sonder des clients potentiels comme Citigroup et travaillant avec une douzaine de concepteurs de logiciels, apprend-on de deux sources proches des projets du géant de l'électronique grand public.  /Photo prise le 26 juin 2014/REUTERS/Yuya Shino