Japan Display abaisse ses prévisions annuelles, ferme une usine

mercredi 15 octobre 2014 11h52
 

TOKYO (Reuters) - Japan Display, le premier fabricant mondial d'écrans pour smartphones et tablettes, a annoncé mercredi une drastique révision à la baisse de ses prévisions de résultats 2014-2015, le groupe évoquant notamment le report de livraison à un client de premier plan.

La société, qui anticipe désormais une perte nette de 10 milliards de yens (74 millions d'euros) au titre de l'exercice 2014-2015 contre une estimation précédente d'un bénéfice de 26,8 milliards, a également fait état de ventes moins élevées que prévu d'écrans haut de gamme aux fabricants de mobiles chinois.

Japan Display, qui fournit notamment Apple, ajoute tabler sur un résultat opérationnel 2014-2015 de 6,5 milliards de yens contre une précédente projection de 40 milliards.

Début août, le groupe avait annoncé une perte du premier trimestre plus marquée que prévu, ce qui avait conduit certains analystes à se demander si Japan Display était en mesure de résister à ses concurrents, dont surtout le japonais Sharp et le sud-coréen LG Display.

Le 28 avril, Japan Display avait lancé un avertissement sur ses résultats 2013-2014, ce qui s'était traduit ce jour-là par un plongeon de près de 16% de l'action.

Le groupe, issu de la fusion il y a deux ans des divisions écrans pour petits appareils de Sony, Toshiba et Hitachi, a par ailleurs annoncé la fermeture de son usine de Fukaya, située dans la préfecture de Saitama (dans la région de Tokyo).

Cette fermeture se traduira par une perte extraordinaire de quelque sept milliards de yens, qui sera passée dans les comptes du second semestre.

Les salariés affectés seront transférés vers d'autres sites du groupe, ajoute Japan Display, qui a fait ses débuts boursiers en mars.

Mardi, le titre Japan Display a terminé inchangé à 439,0 yens, accusant ainsi une baisse de 51,2% par rapport à son prix d'introduction de 900 yens.

(Sophie Knight, Benoît Van Overstraeten pour le service français)