Iliad renonce à T-Mobile US face au veto de Deutsche Telekom

lundi 13 octobre 2014 21h31
 

PARIS (Reuters) - Iliad a annoncé lundi l'abandon de son projet d'acquisition de l'américain T-Mobile US après le rejet d'une nouvelle offre par Deutsche Telekom, la maison mère de sa cible.

Fin juillet, Iliad avait soumis au conseil d'administration de T-Mobile US, quatrième opérateur mobile des Etats-Unis, une offre indicative d'achat de 56,6% du quatrième opérateur mobile des Etats-Unis pour 33 dollars par action.

Ce prix avait été jugé trop bas par Deutsche Telekom, qui possède 66% du capital de T-Mobile US, et la maison mère de Free s'était efforcée cet été d'améliorer son offre.

"Iliad a mis en place un consortium avec deux fonds de private equity de premier plan et de grandes banques internationales permettant d’améliorer significativement les termes de son offre en accroissant le montant en numéraire et en augmentant la part du capital de T-Mobile US acquise de 56,6% à 67%", a expliqué le groupe français lundi.

"Cette nouvelle offre, à environ 36 dollars par action (numéraire + quote-part de la création de valeur), se serait inscrite dans le cadre de la politique financière du groupe Iliad en termes d’endettement et de dilution."

Le mois dernier, des sources proches du dossier avaient déclaré à Reuters que KKR faisait partie des fonds avec lesquels discutait Iliad pour lever entre cinq et 6,5 milliards de dollars afin d'améliorer son offre.

Le groupe dirigé par Xavier Niel a précisé lundi qu'il avait "l'ambition d'accélérer la transformation de T-Mobile US avec notamment la réalisation de plus de deux milliards de dollars d'économies de coûts annuelles. Cette transaction aurait été fortement créatrice de valeur pour les actionnaires d'Iliad et de T-Mobile US".

Début septembre, le directeur financier d'Iliad, Thomas Reynaud, avait expliqué que la société ne souhaitait pas porter sa dette au-delà d'un ratio représentant 4,5 fois son résultat d'exploitation (Ebitda) et qu'il excluait une augmentation de capital de plus de deux milliards d'euros.

Lundi, Iliad a assuré qu'il poursuivrait la politique de "croissance rentable" qu'il mène depuis 15 ans.   Suite...

 
Iliad a abandonné son projet d'acquisition de l'américain T-Mobile US après le rejet d'une nouvelle offre par Deutsche Telekom, la maison mère de sa cible. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser