Oi ne renoncera pas à la fusion avec Portugal Telecom

vendredi 10 octobre 2014 08h53
 

SAO PAULO/RIO DE JANEIRO (Reuters) - Grupo Oi ne renoncera pas à sa fusion avec Portugal Telecom mais il pourrait revendre des actifs portugais acquis de cette manière, a déclaré jeudi le directeur général par intérim Bayard Gontijo.

Gontijo, qui a succédé à Zeinal Bava, démissionnaire, mardi, a expliqué que pour rembourser une dette en augmentation, la société envisageait de vendre des actifs non stratégiques, et notamment la filiale Africatel, valorisée autour de quatre milliards de réals (1,3 milliard d'euros).

Des sources ont déclaré jeudi à Reuters qu'Altice souhaitait ouvrir des discussions exclusives avec Oi en vue de lui racheter ses activités au Portugal.

(Brad Haynes et Luciana Bruno, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

 
Grupo Oi ne renoncera pas à sa fusion avec Portugal Telecom mais il pourrait revendre des actifs portugais acquis de cette manière, selon le directeur général par intérim du groupe brésilien Bayard Gontijo. /Photo d'archives/REUTERS/Hugo Correia