HP Inc engage un pari risqué sur le marché des PC

mardi 7 octobre 2014 12h15
 

par Bill Rigby et Edwin Chan

SEATTLE/SAN FRANCISCO (Reuters) - En scindant les activités d'ordinateurs individuels et d'imprimantes de Hewlett-Packard, la directrice générale Meg Whitman semble miser sur des marchés à fort potentiel comme l'impression 3D ainsi qu'un retour de flamme du PC mais ce pari laisse certains analystes sceptiques.

Investisseurs et analystes ont bien accueilli la scission, saluée par un gain de près de 5% à Wall Street lundi soir après l'annonce de la scission de HP en deux entreprises cotées, l'une, HP Inc, regroupant les activités d'ordinateurs individuels et d'imprimantes et l'autre, Hewlett-Packard Entreprise, dédiée aux services aux entreprises.

L'euphorie passée, certains s'interrogent désormais sur la viabilité de la nouvelle entité HP Inc sur un marché du PC parfois considéré comme en phase terminale.

"HP Inc sera une assez bonne machine à cash mais elle aura du mal à croître", estime Brian Fox, gérant de portefeuille chez Standard Life Investments. "Il n'y a pas grand chose qu'ils puissent faire pour améliorer leur profil de croissance".

La scission donnera naissance à un groupe avec un solide cash flow, des dividendes intéressants et une position dominante sur le marché. Mais les coûts d'exploitation risquent d'augmenter sur le long terme et, après l'échec d'une tentative de rapprochement avec EMC, l'opération pourrait traduire l'incapacité de HP à accroître sa croissance organique, selon l'analyste Toni Sacconaghi de Bernstein.

Selon les prévisions du cabinet Gartner, le marché mondial du PC devrait connaître une période de "croissance faible mais constante" ces prochaines années, après trois ans de déclin dû à l'engouement pour les tablettes et smartphones. Il faudrait toutefois attendre 2018 pour que les ventes reviennent à leur pic de 2011.

De plus, ce ne sont pas les PC et ordinateurs portables de HP qui devraient générer cette croissance mais une nouvelle génération d'appareils mobiles comme le MacBook Air d'Apple, les Chromebooks soutenus par Google et la Surface Pro de Microsoft.

HP est un poids lourd des PC et des imprimantes, qui ont représenté environ la moitié de son chiffre d'affaires de 112 milliards de dollars (89 milliards d'euros) cette année.   Suite...

 
En scindant les activités d'ordinateurs individuels et d'imprimantes de Hewlett-Packard, la directrice générale Meg Whitman semble miser sur des marchés à fort potentiel comme l'impression 3D ainsi qu'un retour de flamme du PC mais ce pari laisse certains analystes sceptiques. /Photo d'archives/REUTERS/Nicky Loh