Hewlett-Packard va se scinder en deux et supprimer 5.000 postes

lundi 6 octobre 2014 17h04
 

par Supantha Mukherjee et Edwin Chan

(Reuters) - Hewlett-Packard a annoncé lundi les détails de sa scission en deux entreprises cotées pour séparer ses activités d'ordinateurs individuels et d'imprimantes de celles dédiées aux entreprises, plus porteuses, ce qui le conduira à supprimer 5.000 emplois supplémentaires.

Le groupe américain prévoit de procéder à cette scission d'ici novembre 2015 par le biais d'une distribution de titres aux actionnaires, une opération exemptée d'impôt.

L'action HP gagnait plus de 4,5% en début de séance à New York, l'une des plus fortes hausses de l'indice Standard & Poor's-500, qui prenait alors 0,29%.

La scission se traduira par une réorganisation sans précédent pour l'un des principaux acteurs du marché des hautes technologies, qui emploie actuellement plus de 300.000 personnes dans le monde et devrait réaliser un chiffre d'affaires de 112 milliards de dollars (89,2 milliards d'euros) sur l'exercice qui s'achèvera à la fin du mois.

Le périmètre de chacune des deux nouvelles sociétés représentera environ la moitié du chiffre d'affaires et des profits actuels.

L'hypothèse d'une scission des activités de PC avait été évoquée en 2011 par le directeur général de l'époque, Leo Apotheker, alors confronté à la mutation difficile d'un marché de plus en plus concurrentiel. HP avait abandonné le projet et limogé Leo Apotheker, remplacé par Meg Whitman.

"Ne vous y trompez pas: un seul HP, c'était la bonne solution pour entamer le redressement de cette entreprise", a déclaré cette dernière lundi lors d'une téléconférence. "Mais désormais (...) c'est assurément la bonne tactique."

HP prévoit de supprimer 5.000 postes de plus qu'annoncé auparavant dans le cadre du plan de restructuration global étalé sur plusieurs années. Il porte ainsi à 55.000 le nombre d'emplois appelé à disparaître sous la direction de Meg Whitman.   Suite...

 
Hewlett-Packard veut se scinder en deux entreprises cotées pour séparer ses activités d'ordinateurs individuels et d'imprimantes de celles dédiées aux entreprises. /Photo d'archives/REUTERS/Thierry Roge