Samsung investit 14,7 milliards de dollars dans une usine en Corée

lundi 6 octobre 2014 09h34
 

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics prévoit d'investir 14,7 milliards de dollars (11,7 milliards d'euros) dans la construction d'une usine de semi-conducteurs en Corée du Sud, pariant sur cette activité dans le contexte de baisse des bénéfices de sa division smartphones.

Le numéro un mondial des puces mémoires a déclaré que cette nouvelle usine lui permettrait de doper sa compétitivité sur le marché des semi-conducteurs, qui jouit d'une solide croissance grâce à une hausse de la demande pour les appareils mobiles.

L'usine produira soit des puces mémoires soit des microprocesseurs, a précisé Samsung, ajoutant que la question n'avait pas encore été tranchée. Le groupe coréen espère ainsi augmenter sa capacité de production d'un "pourcentage à deux chiffres, dans la fourchette basse".

L'usine sera localisée à Pyeongtaek, à environ 75 km au sud de Séoul, et sa construction devrait être achevée d'ici le second semestre 2017.

L'activité semi-conducteurs devrait une nouvelle fois s'illustrer comme le seul point positif d'un troisième trimestre attendu morose pour le géant sud-coréen.

Les profits tirés de ses smartphones déclinent rapidement à mesure qu'Apple se taille la part du lion dans le haut de gamme et qu'à l'opposé, les fabricants chinois comme Lenovo et Xiaomi rognent les marges de l'entrée de gamme.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, réalisé auprès de 42 analystes, donne un bénéfice d'exploitation de 5.600 milliards de wons au titre du troisième trimestre, à son plus bas niveau depuis le quatrième trimestre 2011.

Le contexte demeure favorable sur le marché des mémoires en raison d'une demande plus forte que prévu pour les ordinateurs personnels et les serveurs.

(Se Young Lee, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Samsung Electronics prévoit d'investir 14,7 milliards de dollars (11,7 milliards d'euros) dans la construction d'une usine de semi-conducteurs en Corée du Sud, pariant sur cette activité dans le contexte de baisse des bénéfices de sa division smartphones. /Photo prise le 11 avril 2014/REUTERS/Beawiharta