Facebook s'intéresse de près à la santé

vendredi 3 octobre 2014 12h21
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Dans le sillage de ses voisins de la Silicon Valley Apple et Google, Facebook s'apprête à s'implanter dans le domaine de la santé, a-t-on appris de trois personnes au fait du projet.

Le réseau social étudie plusieurs pistes, dont la création de communautés de personnes souffrant de la même maladie et d'applications de "soins préventifs" destinées à aider les utilisateurs à améliorer leur hygiène de vie.

Facebook, dont le projet en est encore au stade initial de la collecte d'idées, a déjà rencontré des experts du monde médical et des entrepreneurs, ajoutent les sources. Une unité de recherche et de développement sera par ailleurs chargée de tester des applications liées à la santé.

L'intérêt de Facebook pour la santé est motivé notamment par le succès d'une initiative prise en 2012 qui permettait aux titulaires de comptes de modifier leur profil afin de préciser s'ils étaient volontaires pour des dons d'organes.

La prolifération de réseaux comme PatientsLikeMe a en outre donné à Facebook la conviction que les internautes partageant une même pathologie étaient désireux d'échanger leurs expériences.

Le réseau social devra cependant prendre un soin particulier à protéger la confidentialité de certaines données, un sujet sensible qui a déjà valu à Facebook de nombreuses critiques.

(Christina Farr er Alexei Oreskovic; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
Facebook s'apprête à s'implanter dans le domaine de la santé. Le réseau social étudie plusieurs pistes, dont la création de communautés de personnes souffrant de la même maladie et d'applications de "soins préventifs" destinées à aider les utilisateurs à améliorer leur hygiène de vie. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic