Apple chute en Bourse sur fond de mauvaise presse

jeudi 25 septembre 2014 23h21
 

NEW YORK (Reuters) - L'action Apple a perdu 3,8% sur le Nasdaq jeudi, l'une de ses plus fortes baisses depuis le début de cette année, après l'annonce du retrait d'une mise à jour du système d'exploitation pour téléphones portables et tablettes iOS 8 et un mauvais "buzz" sur la solidité de ses derniers smartphones.

La valeur a fini en baisse de 3,81% à 97,87 dollars, soit près de 23 milliards de dollars (18 milliards d'euros) de capitalisation boursière partie en fumée. Elle a fini sous sa moyenne mobile de 50 jours pour la première fois depuis le 23 avril et près de 100 millions de titres ont changé de mains, un volume qui se compare à une moyenne de 56,46 millions sur les 50 dernières séances.

Des utilisateurs se sont plaints d'avoir perdu l'accès à leur réseau et de ne plus pouvoir utiliser la reconnaissance par empreinte digitale après l'installation du système d'exploitation iOS 8. Apple a promis de corriger ces défauts dans une nouvelle version attendue dans les prochains jours.

Des acheteurs de l'iPhone 6 et de l'iPhone 6 Plus, lancés en fanfare au début du mois, se répandent par ailleurs sur les réseaux sociaux pour affirmer qu'ils risquent de se plier s'ils sont rangés dans la poche arrière du pantalon lorsque l'on s'assied ou si le pantalon est particulièrement serré.

Apple, qui avait annoncé avoir vendu 10 millions d'exemplaires en trois jours, a là encore tenté d'éteindre l'incendie. "Avec une utilisation normale, une pliure de l'iPhone est extrêmement rare et, après les six premiers jours de vente, un total de neuf clients avaient contacté Apple pour un iPhone 6 Plus plié", a affirmé dans un courriel Trudy Muller, porte-parole de la firme à la pomme.

(Ryan Vlastelica et Sarah McBride,; Marc Angrand et Véronique Tison pour le service français)

 
L'action Apple a perdu 3,8% sur le Nasdaq jeudi, soit près de 23 milliards de dollars (18 milliards d'euros) de capitalisation boursière partie en fumée, après l'annonce du retrait d'une mise à jour du système d'exploitation pour téléphones portables et tablettes iOS 8 et un mauvais "buzz" sur la solidité de ses derniers smartphones. /Photo prise le 23 septembre 2014/REUTERS/Dado Ruvic