La croissance du e-commerce en France ralentit au 1er semestre

mardi 23 septembre 2014 17h29
 

PARIS (Reuters) - Les ventes du e-commerce en France ont progressé de 10,5% au premier semestre, enregistrant une croissance nettement inférieure aux 14,5% de la même période de 2013, dans un environnement de consommation toujours très déprimé.

Le chiffre d'affaires du secteur a totalisé 27 milliards d'euros au cours des six premiers mois de 2014, selon les données recueillies par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) à partir des principaux sites marchands et plates-formes de paiement opérant pour le compte de plus de 147.000 sites.

"La consommation globale est proche de zéro. L'effet de la crise touche tout le monde, y compris la clientèle internet qui recherche de plus en plus les bonnes affaires", a déclaré à Reuters François Momboisse, président de la Fevad.

La progression du marché s'explique par la création de quelque 9.200 nouveaux sites au cours de la période, alors que le panier moyen est en recul de 3% sur un an au deuxième trimestre, une baisse cependant compensée par une augmentation de 7% de la fréquence d'achat.

Sur le seul deuxième trimestre, le montant moyen dépensé par acheteur a atteint 488 euros, contre 472 euros un an auparavant.

En ne tenant compte que des 40 principaux sites français, un agrégat qui permet à la Fevad de mesurer l'évolution des ventes en ligne à périmètre constant, la hausse du e-commerce a été limitée à seulement 3%, contre 4% un an auparavant.

A la fin juin, la part de marché du e-commerce a augmenté d'un point à 8% du commerce de détail, hors alimentaire.

Le trio de tête des sites les plus visités reste formé par Amazone , CDiscount, filiale de Casino et la Fnac.

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

 
Les ventes du e-commerce en France ont progressé de 10,5% au premier semestre, enregistrant une croissance nettement inférieure aux 14,5% de la même période de 2013. /Photo d'archives/REUTERS/Samantha Sais