Toshiba annonce finalement une dépréciation de 5,9 milliards d'euros

mardi 14 février 2017 13h25
 

par Makiko Yamazaki

TOKYO (Reuters) - Dans la confusion générale, Toshiba a finalement annoncé mardi une charge de dépréciation de ses actifs nucléaires américains de 712,5 milliards de yens (5,9 milliards d'euros), une somme qui fera plonger dans le rouge les comptes annuels du conglomérat industriel japonais et le met en situation de fonds propres négatifs.

Au risque de donner le tournis aux investisseurs, la société en grande difficulté a dans un premier temps annoncé un report de quelques heures de la publication de résultats initialement programmée à 03h00 GMT, disant qu'elle n'était pas prête.

Cette première annonce a provoqué un plongeon de 8% de l'action Toshiba à la Bourse de Tokyo, entraînant dans son sillage l'indice Nikkei qui a cédé 1,13%.

Après la clôture de la Bourse, Toshiba a annoncé avoir demandé aux régulateurs de pouvoir repousser d'un mois l'annonce de ses résultats, disant qu'il avait besoin de plus de temps pour passer en revue ses activités nucléaires américaines, regroupées au sein de sa filiale Westinghouse, après l'apparition de possibles nouveaux problèmes.

Quelques heures plus tard, nouveau retournement de situation avec la publication du montant de la charge de la dépréciation, d'une perte de 499,9 milliards de yens sur les neuf premiers mois de l'exercice 2016-2017, clos le 31 mars, et des fonds propres négatifs de 191,2 milliards à fin décembre.

Tous ces chiffres sont cependant sujets à révision puisqu'ils n'ont pas été approuvés par l'auditeur du groupe PricewaterhouseCoopers Aarata, Toshiba ayant obtenu de pouvoir attendre jusqu'au 14 mars avant de publier des comptes dûment audités.

"Les gens commencent maintenant à voir que les problèmes de contrôle internes, les questions comptables et celles de la gouvernance sont biens réels", a déclaré Zuhair Khan, analyste chez Jefferies. "Et ils ont un impact sur la viabilité de l'entreprise."

  Suite...

 
Dans la confusion générale, Toshiba a finalement annoncé mardi une charge de dépréciation de ses actifs nucléaires américains de 712,5 milliards de yens (5,9 milliards d'euros), une somme qui fera plonger dans le rouge les comptes annuels du conglomérat industriel japonais et le met en situation de fonds propres négatifs. /Photo prise le 14 février 2017/REUTERS/Toru Hanai