Alcatel-Lucent passe sous le contrôle du finlandais Nokia

lundi 4 janvier 2016 10h59
 

HELSINKI/PARIS (Reuters) - L'équipementier télécoms finlandais Nokia a officiellement pris le contrôle de la majorité du capital de son concurrent franco-américain Alcatel-Lucent, ce qui débouchera sur la fusion des deux groupes le 14 janvier.

Au terme de son offre publique d'échange, l'ex-numéro un mondial des téléphones portables détient environ 79% du capital et des droits de vote d'Alcatel-Lucent, selon des résultats intermédiaires annoncés lundi par l'Autorité française des marchés financiers (AMF).

Nokia devait collecter au moins 50% des actions de son concurrent pour en prendre le contrôle, rappelle l'AMF qui souligne que l'opération se solde donc par un succès.

"Les deux sociétés vont commencer à procéder à leurs projets d'intégration, et le premier jour de fonctionnement opérationnel en tant que nouveau groupe combiné est prévu le 14 janvier 2016", a précisé Nokia dans un communiqué.

L'AMF publiera les résultats définitifs de la transaction le 5 janvier.

L'offre publique d'échange sera ensuite rouverte pendant une période de dix jours en France et aux Etats-Unis avec la même parité d'échange que l'opération initiale.

"Au nom du conseil, j'encourage vivement les actionnaires d'Alcatel-Lucent ayant conservé leurs titres à les apporter lors de l'offre réouverte afin de bénéficier de cette création de valeur et de participer pleinement à un projet majeur pour notre industrie", déclare Philippe Camus, PDG par intérim d'Alcatel-Lucent dans un communiqué.

Annoncé en avril 2015, le rachat d'Alcatel doit permettre à Nokia d'affronter en meilleure position ses concurrents Ericsson et Huawei dans un marché des équipements télécoms où une croissance limitée et une forte concurrence font pression sur les prix.

(Jussi Rosendahl à Helsinki, Gwénaeëlle Barzic et Juliette Rouillon à Paris, édité par Jean-Michel Bélot)

 
L'équipementier télécoms finlandais Nokia a annoncé lundi le succès de son offre publique d'échange (OPE) sur son concurrent franco-américain Alcatel-Lucent, ce qui débouchera sur la fusion des deux groupes le 14 janvier. /Photo prise le 2 décembre 2015/REUTERS/Vesa Moilanen/Lehtikuva