Les discussions progresseraient entre Orange et Bouygues Telecom

dimanche 3 janvier 2016 12h21
 

PARIS (Reuters) - Orange et Bouygues ont conclu fin décembre un accord de confidentialité qui signe le début des pourparlers officiels en vue du rachat des activités du groupe de BTP dans les télécommunications, selon le Journal du Dimanche.

Toujours selon le JDD, les discussions portent uniquement sur Bouygues Telecom et non sur la chaîne TF1, qui a fait en décembre l'objet de rumeurs.

L'hebdomadaire fait état de réunions prévues dans les prochains jours entre les équipes dirigeantes des deux groupes pour aborder en particulier les questions liées à la valorisation et à la gouvernance.

Si elle devait aboutir, l'opération valoriserait Bouygues Telecom à environ dix milliards d'euros, dont huit donnerait à Bouygues une participation d'environ 15% dans Orange, inférieure à celle de l'Etat, d'après le JDD.

Orange s'engagerait par ailleurs à reprendre les salariés de Bouygues Telecom et à ne pas licencier.

Ce rachat contraindrait par ailleurs Orange à céder des actifs, notamment des antennes et des fréquences, aux deux autres grands opérateurs mobiles, Free et SFR, pour se conformer aux contraintes concurrentielles.

Ni Orange, ni Bouygues Telecom n'étaient immédiatement disponibles pour commenter l'information du journal.

Fortement ébranlé par l'arrivée de Free mobile (Iliad) sur le marché du mobile en 2012, la filiale mobile de Bouygues est régulièrement présentée comme une cible potentielle.

Fin juin, le groupe dirigé par Martin Bouygues a rejeté une offre du groupe européen de télécoms Altice, maison-mère de Numericable-SFR, le valorisant autour de dix milliards d'euros.   Suite...

 
Orange et Bouygues ont conclu fin décembre un accord de confidentialité qui signe le début des pourparlers officiels en vue du rachat des activités du groupe de BTP dans les télécommunications, selon le Journal du Dimanche. L'hebdomadaire fait état de réunions prévues dans les prochains jours entre les équipes dirigeantes des deux groupes. /Photo prise le 15 décembre 2015/REUTERS/Jean-Paul Pélissier