BlackBerry annonce des ventes supérieures aux attentes

vendredi 18 décembre 2015 15h05
 

par Euan Rocha et Alastair Sharp

TORONTO (Reuters) - BlackBerry a publié vendredi une perte trimestrielle inférieure aux attentes et, première fois en plus de deux ans, une hausse de son chiffre d'affaires d'un trimestre sur l'autre, ce qui pourrait être le signe d'un redressement pour le fabricant canadien de smartphones.

Ces résultats, tirés aussi bien par les ventes de logiciels que d'appareils, ont fait bondir de plus de 6% le cours de l'action BlackBerry cotée à New York dans les transactions avant l'ouverture de la séance.

Sur le troisième trimestre de son exercice fiscal clos le 28 novembre, BlackBerry a enregistré une perte de 89 millions de dollars (82,15 millions d'euros), soit 17 cents par action. La perte s'élevait à 148 millions de dollars, soit 28 cents par action, un an plus tôt alors que le groupe canadien peine à affronter la concurrence de ses rivaux américains et asiatiques, notamment Apple et Samsung.

Hors exceptionnel, la perte n'est plus que de 15 millions de dollars, soit 3 cents par action.

Le chiffre d'affaires trimestriel s'est contracté de 31% sur un an, à 548 millions de dollars, mais il a progressé de 12% par rapport aux trois mois précédents après neuf trimestres consécutifs de recul.

Les analystes s'attendaient en moyenne à une perte de 14 cents par action sur des ventes à 489 millions de dollars, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Les ventes de logiciels, un indicateur particulièrement suivi par les investisseurs puisque BlackBerry a choisi de mettre l'accent sur ce segment, ont plus que doublé sur un an à 162 millions de dollars.

Depuis le début de l'exercice fiscal, les ventes de logiciels s'élèvent à environ 362 millions de dollars, ce qui place BlackBerry en bonne voie pour atteindre son objectif de ventes annuelles d'un montant de 500 millions de dollars.   Suite...

 
BlackBerry a sans surprise publié vendredi une perte trimestrielle mais a fait état pour la première fois en plus de deux ans d'une hausse de son chiffre d'affaires d'un trimestre sur l'autre, ce qui pourrait être le signe d'un redressement pour le fabricant canadien de smartphones. /Photo d'archives/REUTERS/Mark Blinch