Yahoo garde Alibaba mais se scinde en deux

mercredi 9 décembre 2015 18h58
 

par Supantha Mukherjee et Anya George Tharakan

(Reuters) - Yahoo a renoncé à céder ses parts dans Alibaba Group Holdings, en invoquant des raisons fiscales, et va à la place créer une nouvelle entité dans laquelle où il réunira tous ses actifs à l'exception de sa participation dans le géant chinois du commerce électronique.

La nouvelle entité, cotée, hébergera les activités internet de Yahoo et sa participation de 35% dans Yahoo Japan, a précisé le groupe américain mercredi à l'issue d'une réunion de son conseil d'administration.

La réorganisation vise à donner aux investisseurs une image plus claire du coeur de métier de Yahoo mais sa mise en place devrait prendre au moins un an, ajoutant de nouvelles incertitudes aux efforts de la directrice générale, Marissa Meyer, pour redresser l'entreprise.

L'action Yahoo a initialement progressé à Wall Street après ces annonces mais elle a ensuite effacé ses gains, les investisseurs s'inquiétant de la complexité de la transformation à venir.

Le titre perdait 4,39% à 33,32 dollars à 17h45 GMT, après être monté jusqu'à 35,84 en début de séance. Au même moment, Alibaba abandonnait 1,34% à 83,24 dollars. Le S&P-500 cédait plus de 1% à ce stade et le Nasdaq Composite 1,75%.

Yahoo comptait initialement scinder d'ici janvier sa participation dans Alibaba, d'une valeur de plus de 30 milliards de dollars (27,3 milliards d'euros), mais ses principaux actionnaires n'ont pas voulu de cette mesure, de peur de son impact fiscal.

Avec sa capitalisation boursière d'environ 35 milliards de dollars, Yahoo doit presque toute sa valorisation à ses participations de 15% dans Alibaba et de 35% dans Yahoo Japan.

  Suite...

 
Yahoo a annoncé mercredi avoir renoncé à se séparer de sa participation dans le géant chinois du commerce électronique Alibaba, le portail internet américain évoquant des contraintes d'ordre fiscal. Le groupe a toutefois précisé que ses actifs et passifs en dehors de sa participation dans Alibaba seraient transférés dans une nouvelle entité, une réorganisation qui se traduira par la création de deux sociétés distinctes cotées. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse