Manuel Valls contre l'idée de couper le wifi public ou partagé

mercredi 9 décembre 2015 09h46
 

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a dit mercredi ne pas être favorable à l'idée de couper les réseaux wifi publics ou partagés, une mesure suggérée selon le quotidien Le Monde par les services de police pour lutter contre le terrorisme.

"Non, l'interdiction du wifi n'est pas une piste envisagée aujourd'hui, je vous le confirme", a dit le Premier ministre, interrogé sur RMC et BFM TV sur l'idée de couper ces réseaux publics ou partagés.

Prié de dire s'il était favorable à cette idée ou à l'interdiction du réseau de communication Tor, il a répondu : "Non". "Que la police regarde tous les aspects qui permettent de mieux lutter contre le terrorisme, bien évidemment, mais il faut prendre les décisions efficaces", a-t-il ajouté.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Marine Pennetier)

 
Manuel Valls a dit mercredi ne pas être favorable à l'idée de couper les réseaux wifi publics ou partagés, une mesure suggérée selon le quotidien Le Monde par les services de police pour lutter contre le terrorisme. /Photo d'archives/REUTERS/Keith Bedford