Atos veut doubler son bénéfice net en 2016, l'action baisse

jeudi 18 juin 2015 09h36
 

PARIS (Reuters) - Atos a pour objectif de doubler son résultat net part du groupe en 2016 par rapport à 2014 à près de 530 millions d'euros et de réaliser à cet horizon un chiffre d'affaires de plus de 11 milliards d'euros, fort de l'accélération de sa transformation dans les services digitaux.

La société de services d'informatique et d'ingénierie (SSII), qui réunit jeudi les analystes, a par ailleurs annoncé son intention d'émettre, sous réserve des conditions de marché, une émission obligataire de 500 millions d'euros.

A mi-parcours de son plan à 3 ans échelonné entre 2014 et 2016, Atos anticipe un chiffre d'affaire supérieur à 11 milliards d'euros en 2016 par rapport à une prévision antérieure de 10 milliards.

Atos n'a cependant pas modifié son objectif de marge opérationnelle qui reste compris entre 8,5% et 9,5% de ses ventes. Il a également dit viser un flux de trésorerie nette situé entre 500 et 550 millions d'euros.

Ces chiffres ont été mal accueillis en Bourse, où le titre cède 4,3% à 65,29 euros à 9h20, accusant une baisse de 1,34% depuis le début de l'année pour une capitalisation de près de sept milliards.

"Nous avons largement accéléré la transformation du groupe et désormais atteint la taille critique dans le monde et en particulier aux Etats-Unis", a déclaré Elie Girard, le directeur financier d'Atos à l'occasion d'une conférence téléphonique.

La forte croissance attendue du bénéfice net part du groupe, par rapport à celui de 265 millions d'euros réalisé en 2014, "sera portée par l'amélioration de la profitabilité, l'accroissement de la marge opérationnelle liée aux effets de périmètre, la baisse des coûts de réorganisation et le nouveau profil fiscal pour le groupe", explique le groupe dans un communiqué.

A la mi-2014, Atos a acquis son concurrent français Bull pour 620 millions d'euros

Quelque mois plus tard, le groupe annonçait l'acquisition des activités informatiques de l'américain Xerox pour 840 millions d'euros, une opération qui devrait être réalisée dans une dizaine de jours.   Suite...