Strasbourg cartographie ses ondes électromagnétiques en 3D

jeudi 11 juin 2015 22h27
 

STRASBOURG (Reuters) - La ville de Strasbourg a établi la carte exhaustive en trois dimensions des niveaux d'exposition aux ondes électromagnétiques sur son territoire, qui doit permettre aux opérateurs de mieux les répartir en veillant notamment aux établissements qui accueillent des enfants.

La cartographie anticipe la mise en oeuvre de la loi Abeille de février 2015, qui prévoit la généralisation d'ici un an de cette pratique destinée à l'information du public et des mesures de restriction, notamment dans les crèches collectives.

Le document réalisé à partir d'un logiciel spécifique, cartographie les antennes relais des quatre opérateurs nationaux de téléphonie mobile (Orange, Bouygues, SFR et Free) et le niveau d'émission théorique qu'elles induisent dans l'espace public, à puissance maximale, selon l'éloignement et la hauteur de l'exposition.

"Il n'y a rien de prouvé concernant les risques dus aux ondes électromagnétiques mais ces cartes doivent donner la possibilité aux personnes de visualiser leur niveau d'exposition", a expliqué jeudi le Dr Alexandre Feltz, adjoint au maire chargé de la santé, lors d'une conférence de presse.

"C'est aussi un outil qui permettra de travailler avec les opérateurs sur une répartition plus intelligente des ondes sur le territoire", a ajouté Paul Meyer, adjoint au maire chargé du numérique.

Les cartes, qui font apparaître des mosaïques de couleurs, des plus froides aux plus chaudes, pour des valeurs d'exposition de 0 à plus de 10 volts par mètre, ne seront pas directement accessibles au citoyen qui devra formuler une demande en ligne pour connaître le niveau d'exposition de son logement.

Sans exclure une évolution future, la municipalité justifie ce choix par la complexité d'utilisation du logiciel, du fait notamment de ses paramètres tridimensionnels, mais aussi par la nécessité d'associer parfois les données théoriques à une vérification sur le terrain.

La municipalité de coalition entre les socialistes et les écologistes estime que la transparence sera néanmoins garantie par la charte relative aux antennes relais, signée en 2012, et sa commission de suivi qui réunit pouvoirs publics, opérateurs de téléphonie et représentants de la société civile.

La charte comporte des engagements à respecter les valeurs limites d'exposition, à réduire les ondes si possible et à prendre en compte l'existence dans l'environnement des écoles maternelles ou crèches.   Suite...

 
La ville de Strasbourg a établi la carte exhaustive en trois dimensions des niveaux d'exposition aux ondes électromagnétiques sur son territoire, qui doit permettre aux opérateurs de mieux les répartir en veillant notamment aux établissements qui accueillent des enfants. "Il n'y a rien de prouvé concernant les risques dus aux ondes électromagnétiques mais ces cartes doivent donner la possibilité aux personnes de visualiser leur niveau d'exposition", a décalré le Dr Alexandre Feltz, adjoint au maire chargé de la santé. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard