La téléphonie mobile soutient le CA d'Iliad au 1er trimestre

vendredi 15 mai 2015 08h39
 

PARIS (Reuters) - L'opérateur télécoms Iliad a fait état vendredi d'une hausse de 7,0% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, la conquête de nouveaux clients dans le mobile ayant contrebalancé la forte compétition dans le fixe.

La maison-mère de Free, qui a confirmé anticiper une hausse supérieure à 10% de son résultat d'exploitation (Ebitda) cette année, s'est à nouveau imposée en début d'année comme le premier recruteur de nouveaux abonnés dans le mobile avec 420.000 clients supplémentaires.

Trois ans après le lancement de ses offres à prix cassés qui ont déclenché une guerre des prix dans le secteur, le groupe de Xavier Niel s'est arrogé 15% du marché du mobile avec un total de 10,5 millions de clients.

Son chiffre d'affaires dans le mobile a bondi de 18,5% au premier trimestre pour s'établir à 437,9 millions d'euros, contrebalançant la quasi-stagnation (+0,3%) de ses revenus dans le fixe.

Au total, le chiffre d'affaires d'Iliad a progressé de 7,0% pour atteindre 1,07 milliard.

Dans le fixe, nouveau front de la compétition ces derniers mois avec le lancement d'offres à prix bas par Bouygues Telecom (Bouygues), l'opérateur a encore séduit 77.000 nouveaux clients mais son revenu moyen par client a reculé pour s'établir à 34,70 euros contre 35,10 euros au 31 décembre 2014.

La baisse s'explique pour partie par des opérations promotionnelles, notamment par le biais de ventes privées sur internet.

Les analystes de Barclays tablaient sur un gain de 50.000 abonnés dans le fixe et de 375.000 dans le mobile.

A titre de comparaison, Bouygues Telecom a recruté 96.000 clients supplémentaires dans le fixe sur la même période, s'imposant comme le premier recruteur de nouveaux abonnés sur ce segment.   Suite...

 
L'opérateur télécoms Iliad, maison-mère de Free, affiche une hausse de 7,0% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. La conquête de nouveaux clients dans le mobile a contrebalancé la forte compétition dans le fixe. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen