Avec AOL, Verizon tente une percée dans la vidéo mobile

mardi 12 mai 2015 18h28
 

par Devika Krishna Kumar, Abhirup Roy et Jennifer Saba

(Reuters) - En annonçant mardi le rachat d'AOL pour 4,4 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros), Verizon Communications, le premier opérateur mobile américain entend se poser en acteur de premier plan des contenus et de la vidéo pour internet et la téléphonie mobile.

Le fournisseur d'accès AOL, propriétaire entre autres des sites populaires Huffington Post, TechCrunch et Engadget, deviendra une filiale de Verizon, conservant à sa tête son directeur général Tim Armstrong.

Ce dernier, qui a piloté la reconversion réussie d'AOL en un spécialiste des technologies de publicité mobile, estime que les appareils nomades représenteront 80% de la consommation de médias dans les années à venir.

"Pour être en tête, il faut dominer le mobile", déclare Armstrong mardi, dans une note au personnel.

Verizon compte plus de 100 millions d'abonnés mobiles, a conclu des contrats de contenus avec des instances comme la National Football League (NFL) - le championnat professionnel de football américain - et poursuit une "stratégie sensée" dans la vidéo mobile, ajoute-t-il.

Pour Wall Street, avec son offre de 50 dollars par action, qui représente une prime de 17,4% sur le cours de clôture d'AOL de lundi, Verizon a avant-tout des visées technologiques.

"L'attrait principal d'AOL c'est la technologie qu'il a conçue pour vendre des publicités et fournir de la vidéo en ligne et mobile", résume l'analyste Jennifer Fritzsche, de Wells Fargo Securities.

Verizon compte boucler cet été la transaction, qui assume 300 millions de dollars de passif d'AOL.   Suite...

 
Verizon Communications a annoncé son intention de racheter AOL dans le cadre d'une opération d'environ 4,4 milliards de dollars (3,91 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly