STMicroelectronics étudie les options pour sa division numérique

mardi 12 mai 2015 16h19
 

par Eric Auchard

LONDRES (Reuters) - STMicroelectronics s'est dit déterminé mardi à prendre à bras le corps les difficultés de ses activités numériques, en passant en revue chacun des métiers et en étudiant les options possibles pour cette division qui pèse sur les résultats du premier fabricant européen de semi-conducteurs.

A l'occasion d'une journée investisseurs à Londres, le groupe franco-italien a également affiné ses prévisions financières pour le deuxième trimestre et promis un retour durable à la croissance des revenus courant 2015.

Malgré une restructuration et un programme de réductions de coûts, le numérique, l'un des cinq métiers du groupe, a encore vu son chiffre d'affaires dégringoler de plus de 25% au premier trimestre.

Déficitaire, la division DPG (Digital Product Group), qui représente 15% des revenus du groupe, a notamment souffert du report et de l'annulation de projets, en particulier dans les "boxes" haut de gamme offrant une définition "4K" dont le déploiement est plus lent que prévu.

"Le statu quo n'est plus tenable", a déclaré le dirigeant du fabricant Carlo Bozotti lors de la réunion organisée à Londres.

"Ces pertes sont inacceptables. Le problème doit être réglé et nous étudions les options", a-t-il ajouté, sans préciser si une vente figurait parmi les scénarii à l'étude.

CONFIANT POUR LE 2E SEMESTRE   Suite...

 
STMicroelectronics a déclaré que son chiffre d'affaires du deuxième trimestre devrait progresser d'environ 3,5%. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle