Nokia suscite des interrogations quant à l'OPA Alcatel

jeudi 30 avril 2015 14h01
 

par Jussi Rosendahl et Leila Abboud

HELSINKI/PARIS (Reuters) - Nokia a fait état jeudi de résultats au premier trimestre nettement inférieurs aux attentes dans son segment des équipements de réseau, provoquant une forte baisse de son action et suscitant quelques inquiétudes quant à son OPA sur Alcatel-Lucent.

Dans la mesure où l'action se traite 20% environ en deçà de son cours avant l'annonce de la transaction avec Alcatel et qu'il y a une divergence sensible des performances entre les deux sociétés, les modalités de l'OPA valorisant Alcatel-Lucent 15,6 milliards d'euros pourraient s'en trouver remises en cause.

Nokia, dont l'action perdait 7,8% à mi-journée, plus forte baisse de l'indice EuroStoxx 50 et de l'indice FTSEurofirst 300, entraînait dans son sillage Alcatel-Lucent qui cédait 6,4%, deuxième perte du FTSEurofirst 300.

Pour Alexander Peterc, analyste d'Exane BNP Paribas, les perspectives de conclure l'affaire pourraient s'en trouver améliorées si Alcatel faisait également état d'un médiocre premier trimestre.

"Autrement, des actionnaires mécontents déplorant ce qu'ils décriraient comme des parités d'échange faibles dans l'offre toute en titres de Nokia pour Alcatel pourraient se mettre en campagne pour réclamer une révision à la hausse de l'offre de Nokia".

Des pressions du même ordre ont récemment remis en cause la fusion entre Holcim et Lafarge avant qu'un compromis ne soit passé sur de nouvelles modalités et pourraient aussi affecter l'OPA de Shell sur BG.

Le chiffre d'affaires réseaux de Nokia a un peu dépassé le consensus (+15% à 2,67 milliards d'euros contre un consensus de 2,59 milliards) mais le bénéfice a chuté de 61% en raison de la composition des produits vendus, moins de logiciels à marge élevée et du matériel à faible marge en Chine, sans compter une hausse des charges de recherche-développement.

Les investisseurs veulent savoir si cette moindre rentabilité est un fait exceptionnel ou appelée à durer. Toujours est-il que Nokia a légèrement modifié son objectif de marge opérationnelle annuelle, visant le milieu d'une marge de 8% à 11%, alors que les investisseurs espéraient le haut.   Suite...

 
Nokia a fait état jeudi de résultats du premier trimestre nettement inférieurs aux attentes du marché, l'équipementier télécoms finlandais évoquant à la fois un recul des ventes de logiciels, des coûts plus élevés et des conditions difficiles en Europe et en Amérique latine. /Photo prise le 15 avril 2015/REUTERS/Antti Aimo-Koivisto/Lehtikuva