15 avril 2015 / 06:56 / il y a 2 ans

ASML déçoit avec ses prévisions pour le 2e trimestre

ASML Holding, fournisseur d'outils à l'industrie des semi-conducteurs, a publié un bénéfice de 403 millions d'euros au titre du premier trimestre, conforme aux attentes, en se refusant à livrer des prévisions pour l'ensemble de 2015. /Photo d'archives/Michael Kooren

AMSTERDAM (Reuters) - ASML Holding, fournisseur d'outils à l'industrie des semi-conducteurs, a annoncé mercredi une prévision légèrement plus faible que prévu de ses ventes pour le deuxième trimestre après un bond de 60% de son bénéfice sur les trois premiers mois de l'année.

Les prévisions du groupe néerlandais sont étroitement surveillées car elles permettent de déterminer comment ses clients comme Samsung Electronics, Intel et TSMC voient la demande des consommateurs pour les produits électroniques allant des PC aux smartphones.

ASML a publié au titre du premier trimestre un bénéfice de 403 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 1,65 milliard d'euros. Sa marge brute est ressortie à 47,2%.

Les analystes prévoyaient en moyenne un résultat de 402 millions d'euros pour les trois premiers mois de l'année, contre 305 millions sur les trois mois précédents. Au premier trimestre 2014, le groupe néerlandais avait réalisé un résultat de 249 millions.

Pour le deuxième trimestre, ASML dit attendre un léger tassement du chiffre d'affaires, à 1,6 milliard d'euros, avec une marge de l'ordre de 45%.

Les prévisions de ventes pour le deuxième trimestre sont en dessous des attentes, le consensus étant à 1,64 milliard d'euros selon les données Thomson Reuters.

Evoquant un manque de visibilité, le groupe s'est abstenu de livrer des prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2015.

ASML est le plus grand fabricant de machines de lithographie, qui utilisent des faisceaux de lumière très ciblés pour cartographier les circuits de puces informatiques. Ces machines coûtent en moyenne plus de 30 millions d'euros l'unité.

Des progrès en lithographie sont considérés comme une étape essentielle dans la fabrication de puces de plus en plus minuscules et rapides tout en ayant une grande puissance de calcul. Le directeur financier d'ASML, Wolfgang Nickl, a cependant dit que sa société n'avait pas encore reçu de nouvelles commandes cette année pour ses machines de nouvelle génération faisant appel à la lithographie EUV (Extreme Ultraviolet).

"Nous avons pris deux commandes en fin d'année dernière et nous travaillons intensément avec d'autres clients pour décrocher de nouvelles commandes pour les livraisons cette année" a-t-il déclaré.

Après ces annonces, l'action ASML a ouvert en baisse de 3% à la Bourse d'Amsterdam mais elle s'est ensuite redressée pour afficher un gain de 0,35% vers 8h25 GMT, à 94,38 euros. Le titre a gagné presque 50% depuis un an, mais il a baissé de 7% sur le mois écoulé en raison d'inquiétudes sur les ventes de puces utilisées dans les smartphones qui pourraient ne pas être aussi fortes que prévu cette année.

Intel, le premier fabricant mondial de semi-conducteurs, a annoncé mardi vouloir ramener en 2015 ses dépenses d'investissement de 10 à 8,7 milliards de dollars.

Toby Sterling, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below