Délais de livraison d'au moins un mois pour l'Apple Watch

vendredi 10 avril 2015 21h40
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a commencé vendredi à prendre des précommandes pour sa montre connectée et les délais de livraison d'au moins un mois semblent témoigner d'une forte demande pour ce nouveau produit, le premier lancé depuis l'arrivée de Tim Cook à la tête du géant américain des nouvelles technologies.

Cette Apple Watch ne sera officiellement mise en vente que le 24 avril mais les clients pouvaient dès ce vendredi passer commande sur internet ou venir tester l'objet dans les boutiques d'Apple à travers le monde.

Interrogé sur la chaîne de télévision CNBC, Tim Cook a jugé que le nombre de précommandes était "super".

Apple a prédit jeudi que la demande excéderait l'offre au moment du lancement de sa montre, censée ouvrir un nouveau marché au fabricant de l'iPhone et de l'iPad.

Sans connaître exactement le nombre de précommandes, les analystes de Wall Street jugent prématuré d'ajuster leurs prévisions de ventes. Ils attendent aussi de mesurer le véritable engouement pour cet objet une fois que tous les fans d'Apple auront commandé le leur.

Peu après l'ouverture des précommandes sur internet, le site d'Apple a fait état de livraisons en juin pour certains modèles et de délais de quatre à six semaines pour les autres.

Lorsqu'elle est connectée à un iPhone, cette montre permet à l'utilisateur de lire et de recevoir son courrier électronique, d'écouter de la musique ou de passer des appels. D'autres applications liées à la santé permettent également de surveiller son rythme cardiaque ou de compter le nombre de calories brûlées en marchant.

(Noel Randewich; Bertrand Boucey pour le service français)

 
Dans un Apple Store new-yorkais. Apple a commencé vendredi à prendre des précommandes pour sa montre connectée et les délais de livraison d'au moins un mois semblent témoigner d'une forte demande pour ce nouveau produit, le premier lancé depuis l'arrivée de Tim Cook à la tête du géant américain des nouvelles technologies. /Photo prise le 10 avril 2015/REUTERS/Mike Segar