Le revirement de Nintendo sur le mobile salué en Bourse

mercredi 18 mars 2015 11h59
 

TOKYO (Reuters) - Nintendo a enregistré une hausse historique à la Bourse de Tokyo mercredi, les investisseurs saluant la décision du créateur de Super Mario de s'associer au spécialiste des jeux pour mobiles DeNA pour se lancer sur ce segment de marché qu'il avait jusqu'ici délaissé.

L'action Nintendo est restée réservée à la hausse toute la séance pour finalement clôturer sur un gain de 21% à 17.080 yens, la limite maximale autorisée et du jamais vu depuis ses débuts en Bourse en 1983. Le titre de DeNA s'est également envolé de 21%, à 1.707,0 yens.

Avant l'annonce du partenariat avec DeNA, le cours de Bourse de Nintendo avait flanché de plus de 30% sur les quatre dernières années alors que l'indice Nikkei a plus que doublé sur cette période. Il a repris en une séance l'équivalent de quatre milliards de dollars (3,76 milliards d'euros) de capitalisation boursière pour peser désormais 24 milliards de dollars en Bourse.

"Nintendo a enfin tourné une page et opté pour un changement stratégique majeur", note Atul Goyal, analyste chez Jefferies. La banque d'investissement américaine a relevé sa recommandation sur le titre de "conserver" à "acheter" et son objectif sur le cours à 30.000 yens contre 12.400 auparavant.

Les investisseurs pressent depuis des années le fabricant des consoles Wii U et 3DS de se lancer sur le mobile, le groupe japonais subissant la concurrence des jeux vidéos sur smartphones et des consoles de nouvelle génération PlayStation de Sony et Xbox de Microsoft.

Mais Nintendo a longtemps résisté à ces appels, en misant notamment sur ses titres phares comme "Mario Kart" pour tenter de regagner des parts de marché. En janvier, le groupe a cependant réduit de moitié son objectif de bénéfice d'exploitation pour l'exercice fiscal en cours à 20 milliards de yens (155 millions d'euros), évoquant les faibles ventes de sa console portable 3DS.

Selon certains analystes, la transition vers les jeux pour mobiles pourrait toutefois avoir un impact sur les ventes de consoles, malgré l'engagement pris par le président de Nintendo Satoru Iwata de continuer à développer des jeux pour consoles.

Nintendo pourrait aussi à terme s'éloigner du matériel, Satoru Iwata ayant déclaré vouloir créer une nouvelle plate-forme de jeu baptisée NX ainsi qu'un service en ligne pour ses membres prévu cette année.

"Nintendo ne peut se permettre de laisser tomber brutalement ses activités historiques de console en raison des investissements réalisés dans les logiciels", estime Jay Defibaugh, analyste chez CLSA. "Mais les signes avant-coureurs sont là", a-t-il ajouté, prédisant une sortie du marché des consoles d'ici trois à cinq ans.

(Ritsuko Ando; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

 
Nintendo a enregistré une hausse historique (21%) à la Bourse de Tokyo mercredi, les investisseurs saluant la décision du créateur de Super Mario de s'associer au spécialiste des jeux pour mobiles DeNA pour se lancer sur ce segment de marché qu'il avait jusqu'ici délaissé. /Photo d'archives/REUTERS/Kevork Djansezian