3 mars 2015 / 13:18 / dans 3 ans

Daimler voit des convergences avec les firmes high techs

Le président du directoire de Daimler Dieter Zetsche a déclaré mardi que le constructeur allemand n'avait pas peur des nouveaux concurrents issus des secteurs technologique et télécoms. "Il existe une formidable opportunité de convergence entre l'industrie de la côte ouest (des Etats-Unis) et l'industrie automobile avec son immense savoir faire technologique", a-t-il dit au salon automobile de Genève. /Photo prise le 3 mars 2015/REUTERS/Arnd Wiegmann

GENEVE (Reuters) - Répétition: coquille au deuxième paragraphe.

Daimler n‘a pas peur des nouveaux concurrents issus des secteurs technologique et télécoms, a déclaré mardi le président du directoire du constructeur automobile allemand Dieter Zetsche.

“Il existe une formidable opportunité de convergence entre l‘industrie de la côte ouest (des Etats-Unis) et l‘industrie automobile avec son immense savoir faire technologique”, a dit Zetsche au salon automobile de Genève. “Nous pensons que nous sommes bien placés pour nous inscrire dans cette évolution et en être les guides dans bien des domaines”, a-t-il ajouté.

A la question de savoir si Daimler était ouvert à de nouvelles formes de coopération avec des groupes comme Apple et Google, Zetsche a répondu qu‘elles existaient déjà à différents niveaux.

“Nous sommes ouverts à tous les développements”, a-t-il indiqué, précisant ignorer si les rumeurs selon lesquelles Apple construirait une voiture étaient fondées.

“La donne change. Nous sommes très attentifs à cela”, a expliqué Zetsche, ajoutant que certaines idées très médiatisées par le passé avaient rapidement fini aux oubliettes. “Je ne pense pas que, l‘année prochaine à Genève, nous parlerons d‘une voiture Apple ou Google. ”

Daimler reste intéressé par une voiture électrique et un modèle de luxe pourrait séduire, le constructeur américain Tesla ayant montré qu‘il existait un marché. “Nous cherchons s‘il y a également une possibilité pour nous.”

Daimler continue à profiter des ventes dynamiques de Mercedes-Benz au premier trimestre, a également dit Zetsche.

“Il semble que la solide dynamique que nous connaissons depuis des années poursuivra sur sa lancée en février”, a déclaré Zetsche, ajoutant que les ventes continuaient à augmenter en Russie alors qu‘elles baissaient pour ses concurrents.

En Chine, où le rythme de croissance ralentit, les ventes de Mercedes-Benz restent bonnes, a-t-il dit.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below