Europol démantèle un réseau de piratage informatique

mercredi 25 février 2015 23h37
 

AMSTERDAM/BOSTON (Reuters) - Une opération d'Europol a permis d'enrayer une vaste opération de piratage d'informations bancaires qui faisaient appel à plus de trois millions d'ordinateurs infectés par le virus Ramnit.

Coordonnée par le centre européen de lutte contre la cybercriminalité (CERT-UE) d'Europol, elle a été menée en collaboration avec les polices allemande, italienne, néerlandaise et britannique ainsi qu'avec l'aide des compagnies AnubisNetworks, de Microsoft et de Symantec.

"Les criminels ont perdu le contrôle de l'infrastructure qu'ils utilisaient", s'est félicité Paul Gillen, responsable des opérations du CERT-UE, interrogé par Reuters.

Selon Symantec, le virus Ramnit apparu en 2010 était présent sur 3,2 millions de PC, dont 27% se trouvent en Inde et 18% en Indonésie. Viennent ensuite le Vietnam, les Etats-Unis, le Bangladesh et les Philippines. Les enquêteurs parlent quant à eux de 350.000 machines infectées.

(Alison Williams, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

 
Une opération d'Europol a permis d'enrayer une vaste opération de piratage d'informations bancaires qui faisaient appel à plus de trois millions d'ordinateurs infectés par le virus Ramnit. /Photo d'archives/REUTERS/Kacper Pempel