Eutelsat affiche une marge stable au 1er semestre

jeudi 12 février 2015 08h03
 

PARIS (Reuters) - Eutelsat a annoncé jeudi une marge stable et une croissance de son chiffre d'affaires au premier semestre de son exercice en cours, bénéficiant de la croissance de ses activités d'applications vidéo et de l'appréciation du dollar.

L'opérateur de satellites se dit dans un communiqué en bonne voie pour atteindre ses objectifs annuels, tout en notant une base de comparaison plus élevée au second semestre et la situation actuelle en Russie.

Le groupe a dégagé au premier semestre clos le 31 décembre 2014 une marge brute d'exploitation (Ebitda) stable à 77,4% et un chiffre d'affaires en croissance de 4,3% à base comparable, à 723 millions d'euros.

La division d'applications vidéo, qui assure les deux tiers du chiffre d'affaires d'Eutelsat, a bénéficié de l'entrée en service d'un nouveau satellite et des solides performances du mexicain Satmex, acquis en 2014.

Eutelsat a annoncé début janvier son intention de mettre en orbite un record de cinq satellites au cours de l'année 2015, dont deux appartenant à Satmex, pour un coût total de près de 900 millions d'euros.

Le groupe précise toutefois que le lancement de son satellite Eutelsat 9B est désormais attendu au deuxième ou troisième trimestre de l'année 2015, au lieu du deuxième trimestre auparavant.

Eutelsat affiche un carnet de commandes de 6,1 milliards d’euros au 31 décembre 2014, en croissance de 14,4% sur un an, soit 4,4 fois le chiffre d'affaires de son exercice écoulé.

Le groupe a confirmé viser une croissance organique d’environ 4% pour l’exercice en cours à taux de change constant et hors revenus non récurrents, avec une marge d'Ebitda supérieure à 76,5%.

Le groupe a également confirmé ses objectifs pour les deux exercices suivants, se basant sur les tendances de la demande sur le long terme du secteur.   Suite...

 
Michel de Rosen, PDG d'Eutelsat. L'opérateur de satellites annonce une marge stable et une croissance de son chiffre d'affaires au premier semestre de son exercice en cours, bénéficiant de la croissance de ses activités d'applications vidéo et de l'appréciation du dollar. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon