Dassault Systèmes optimiste pour ses ventes de licences

jeudi 5 février 2015 09h49
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Dassault Systèmes vise une croissance à deux chiffres de ses ventes de nouvelles licences, le baromètre de son activité commerciale, ses clients recherchant des fonctionnalités inédites pour leurs logiciels, a déclaré jeudi à Reuters son directeur financier.

L'éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur a annoncé viser pour 2015 une marge opérationnelle stable, après avoir subi l'impact négatif de la dépréciation du yen en 2014, et un bénéfice net par action et un chiffre d'affaires en nette progression.

L'action s'adjuge 3,03% à 56,43 euros à 9h40, donnant une capitalisation de 14,4 milliards, et portant sa hausse depuis le début de l'année à près de 12%, comme sur l'ensemble de 2014.

Le groupe, dont les principaux clients se situent dans l'automobile et les machines-outils, estime que l'année 2015 se présente bien, tirée par l'Asie et l'Amérique latine, a précisé le directeur financier Thibault de Tersant lors d'un entretien téléphonique.

"L'environnement est redevenu favorable aux investissements pour améliorer la qualité des produits et leur adaptation au marché", a-t-il souligné.

Les clients sont prêts à acheter des logiciels plus sophistiqués, notamment pour gérer l'utilisation de matériaux composites destinés à alléger le poids des avions et la complexité accrue des systèmes électroniques dans une voiture.

Outre la conception et la fabrication des produits, Dassault Systèmes propose désormais aussi des systèmes de simulation de logistique et de marketing digital, avec l'organisation de points de vente virtuels.

Dassault Systèmes compte poursuivre les acquisitions ciblées, après celle d'Accerlys en 2014 qui lui a permis d'entrer dans le domaine de la modélisation dans les sciences de la vie, a précisé Thibault de Tersant.   Suite...

 
Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes. L'éditeur de logiciels de conception assistée par ordinateur vise pour 2015 une marge opérationnelle stable et un bénéfice net par action en hausse.  /Photo d'archives/REUTERS/John Schults