Nokia affiche des résultats meilleurs que prévu au 4e trimestre

jeudi 29 janvier 2015 15h37
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, à la faveur du déploiement de réseaux pour des services mobiles de quatrième génération en Chine et en Amérique du Nord.

Mais l'action était en baisse en raison de perspectives incertaines, d'une hausse des coûts dans la division Technologies et d'un dividende décevant.

L'action du numéro trois mondial des équipements réseaux cédait vers 14h00 GMT 2,4% à 6,97 euros, une perte réduite toutefois par rapport à ce qu'elle perdait en matinée.

Nokia Technologies, qui regroupe les brevets, licences et designs, a dégagé un bénéfice d'exploitation trimestriel de 77 millions d'euros, bien inférieur au consensus, conséquence notamment du coût de développement de la tablette Nokia N1, lancée en novembre pour concurrence l'iPad Mini d'Apple.

Nokia a par ailleurs fait savoir que le bénéfice opérationnel des équipements de réseaux, désormais son coeur de métier, était ressorti à 470 millions d'euros sur les trois derniers mois de l'année 2014, contre 397 millions il y a un an.

La marge opérationnelle de Nokia, qui a cédé l'an dernier son activité téléphones portables à Microsoft, s'est établie à 14%.

Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un bénéfice de 415 millions d'euros et une rentabilité de 12,4%.

La division a vu un bond des ventes en Amérique du Nord, où le chiffre d'affaires a augmenté de 95%. La croissance a été beaucoup plus modeste en Europe-Moyen-Orient-Afrique, de 4%, et encore plus dans la région Asie-Pacifique, de 1%.

La division réseaux, auparavant une co-entreprise en difficulté avec Siemens, a cédé des activités non stratégiques au cours des dernières années, supprimé des milliers d'emplois et s'est recentré sur les activités réseaux pour le haut débit mobile.   Suite...

 
Nokia, numéro trois mondial des équipements réseaux, affiche un bénéfice de 470 millions d'euros au quatrième trimestre, un chiffre supérieur aux attentes, grâce au déploiement de réseaux pour des services mobiles de quatrième génération en Chine et en Amérique du Nord. /Photo d'archives/REUTERS/Sari Gustafsson/Lehtikuva