Le e-commerce devrait franchir les 60 milliards d'euros en 2015

mardi 27 janvier 2015 14h09
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - La croissance des ventes du e-commerce en France a ralenti en 2014 dans un contexte de consommation dégradé, mais une progression continue du nombre de sites et d'acheteurs en ligne devrait permettre au secteur de franchir la barre des 60 milliards d'euros en 2015.

Le chiffre d'affaires du commerce en ligne a totalisé 57 milliards d'euros l'an dernier, en progression de 11% après une hausse de 13,5% en 2013, selon les chiffres publiés mardi par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Les ventes en ligne restent portées par une offre très dynamique, qui a vu la création de quelque 20.000 nouveaux sites marchands (+14%) et devraient enregistrer une progression d'environ 10% cette année pour atteindre 62,4 milliards d'euros, selon les projections de la Fevad.

"Les chiffres (2014) ont été supérieurs à ce que nous attendions en septembre, grâce à des ventes de Noël meilleures que prévu", a déclaré à la presse Marc Lolivier, délégué général de la fédération, indiquant que les ventes de fin d'année avaient grimpé de 13% à 11,4 milliards d'euros.

Signe de la morosité de la consommation, plombée par la crise, le panier moyen dépensé sur internet a une nouvelle fois reculé, pour la quatrième année consécutive, perdant 4% à 81 euros.

Cette baisse s'explique par un contexte de déflation, par un mix moins cher et par des frais de port qui ont diminué avec le développement de la livraison dans les magasins ou les points de retrait, a précisé Marc Lolivier.

Elle a été cependant compensée par l'arrivée de nouveaux acheteurs et par la légère augmentation de la fréquence d'achats (20 transactions en moyenne en 2014 contre 18 en 2013).

En ne tenant compte que des 40 principaux sites français, un agrégat qui permet à la Fevad de mesurer l'évolution des ventes en ligne à périmètre constant, la hausse du e-commerce a été limitée à seulement 3%, contre 4% un an auparavant.   Suite...

 
La croissance des ventes du e-commerce en France a ralenti en 2014 dans un contexte de consommation dégradé, mais une progression continue du nombre de sites et d'acheteurs en ligne devrait permettre au secteur de franchir la barre des 60 milliards d'euros en 2015. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau