CA en hausse mais marge en baisse dans le mobile pour Verizon

jeudi 22 janvier 2015 18h59
 

(Reuters) - Verizon Communications a fait état jeudi d'une hausse de 6,8% de son chiffre d'affaires trimestriel, la période des fêtes de fin d'année lui ayant permis de gagner des abonnés, mais sa politique tarifaire et promotionnelle a pesé sur les marges de ses activités mobiles.

A Wall Street, le titre Verizon cédait 2,5% à la mi-séance, l'une des plus fortes baisses de l'indice Dow Jones, qui gagnait alors 0,51%. L'indice S&P des télécoms abandonnait 1,84%.

Le groupe a fait état avant l'ouverture d'un bénéfice hors exceptionnels de 71 cents par action pour un chiffre d'affaires de 33,19 milliards de dollars. Le bénéfice par action est conforme au consensus Thomson Reuters I/B/E/S, le chiffre d'affaires légèrement supérieur aux attentes qui le donnaient à 32,69 milliards.

Le premier opérateur des Etats-Unis a précisé avoir gagné deux millions d'abonnés hors forfaits sur la période, soit un demi-million de plus qu'au troisième trimestre.

"La vraie question est de savoir (...) s'ils devront revoir leur grille tarifaire pendant l'année 2015 en raison de la pression concurrentielle", a commenté Mike McCormack, analyste de Jefferies & Co.

Les investisseurs sont préoccupés par le risque de voir une guerre des prix sur le marché des télécoms peser sur les résultats des opérateurs d'un marché de la téléphonie mobile désormais saturé.

LA MARGE DU MOBILE EN BAISSE DE 5 POINTS SUR UN AN

En 2015, a déclaré jeudi le directeur financier, Fran Shammo, Verizon continuera de rechercher les clients qui sont prêts à payer plus cher pour bénéficier d'un réseau de qualité. "Nous n'allons pas simplement nous battre sur les tarifs", a-t-il ajouté.   Suite...

 
Verizon Communications a vu son chiffre d'affaires progresser de 6,8% au quatrième trimestre, la période des fêtes de fin d'année lui ayant permis de gagner des abonnés, mais sa politique tarifaire et promotionnelle a pesé sur les marges de ses activités mobiles. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer