La réalité virtuelle dans les priorités de recrutement de Facebook

dimanche 18 janvier 2015 17h37
 

SAN FRANCISCO/SEATTLE (Reuters) - La réalité virtuelle, les drones et les centres de données figurent parmi les priorités de la vague de recrutement en cours chez Facebook, qui devrait conduire le réseau social à augmenter ses effectifs de 14% en quelques mois, montre l'étude des offres d'emploi publiées sur son site internet.

Le groupe américain prévoit d'embaucher près de 1.200 personnes au total dans le cadre d'un plan d'investissement ambitieux, censé orienter sa stratégie cette année.

Oculus Rift, le concepteur d'un casque de réalité virtuelle racheté l'an dernier par Facebook pour deux milliards de dollars, cherche ainsi à recruter 54 personnes selon son site internet.

Parmi les postes à pourvoir figurent ceux de responsables de la logistique, des achats et de la chaîne d'approvisionnement, signe, selon des analystes, que le produit se rapproche de son lancement commercial à grande échelle.

Parallèlement, Facebook recrute des spécialistes de l'avionique, des communications radio et de l'ingénierie thermique, qui pourraient travailler à concrétiser la volonté du groupe de lancer ses propres satellites et drones pour connecter à internet des régions aujourd'hui mal desservies par les réseaux de télécommunications.

"Nous sommes une entreprise ambitieuse dirigée par un directeur général ambitieux", a dit Sheryl Sandberg, la directrice générale adjointe de Facebook, dans un entretien à Reuters. "Le nombre de nos utilisateurs augmente, nos activités augmentent, et nous voulons favoriser cela."

DES EFFECTIFS BIEN INFÉRIEURS À CEUX DE GOOGLE

Atlas, le spécialiste de la publicité en ligne racheté en 2013 par le groupe, a quant à lui 20 offres d'emploi à pourvoir.   Suite...

 
La réalité virtuelle, les drones et les centres de données figurent parmi les priorités de la vague de recrutement en cours chez Facebook, qui devrait conduire le réseau social à augmenter ses effectifs de 14% en quelques mois, montre l'étude des offres d'emploi publiées sur son site internet. /Photo prise le 29 octobre 2014/REUTERS/Dado Ruvic