Sharp met en garde sur ses prévisions de résultats annuels

mercredi 7 janvier 2015 12h52
 

TOKYO (Reuters) - Le président de Sharp a déclaré mercredi qu'il serait difficile pour le groupe japonais d'atteindre ses prévisions de bénéfice annuel en raison de la pression tarifaire dans les dalles pour écrans LCD qui a ruiné les avantages d'un yen bon marché.

"Pour être franc, ce sera très difficile", a dit à la presse Kozo Takahashi lorsqu'on lui a demandé si Sharp serait en mesure d'atteindre ses prévisions de bénéfice pour l'année fiscale s'achevant en mars.

Principal fournisseur des dalles pour écrans destinés aux smartphones, Sharp a dit prévoir un résultat d'exploitation de 100 milliards de yens (708,11 millions d'euros) pour l'année fiscale en cours. Le groupe nippon s'attendait en moyenne à un dollar pour 106 yens au second semestre contre environ 120 yens, le cours auquel se traite actuellement la monnaie japonaise face au billet vert.

Kozo Takahashi a dit que les prix des composants comme les dalles LCD étaient sous pression en raison de la demande des clients pour des prix plus bas.

"Donc, nous ne pouvons pas profiter d'un coup de pouce du yen moins cher", a-t-il ajouté.

Traditionnellement, les exportateurs comme les groupes d'électronique et les constructeurs automobiles sont les principaux bénéficiaires d'un affaiblissement de la monnaie japonaise. Un yen faible renforce leur compétitivité en termes de prix par rapport aux concurrents étrangers et gonflent leurs profits à l'étranger quand ils sont convertis en monnaie locale.

Jusqu'ici Sharp disait que l'impact de la baisse du yen sur ses résultats était neutre car, d'un côté, ses dalles LCD étaient fabriquées au Japon et exportées tandis que, de l'autre, les composants fabriqués à l'étranger étaient importés au Japon.

De nombreux fabricants japonais avaient délocalisé l'esentiel de leur production à l'étranger pour contrer la vigueur du yen, avant l'arrivée au pouvoir du Premier ministre Shinzo Abe fin 2012, qui a adopté une série de mesures conduisant à l'affaiblissement de la monnaie japonaise.

Pour tirer profit du repli du yen, Sharp a rapatrié la production de certains de ses composants. Le groupe a dit vouloir accroitre la production locale de ses TV LCD et réfrigérateurs. Des tests de production ont déjà été menés au Japon fin décembre sur des purificateurs d'air, fabriqués jusqu'ici à Shanghai.

(Reiji Murai; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

 
Le président de Sharp Kozo Takahashi a déclaré mercredi qu'il serait difficile pour le groupe japonais d'atteindre ses prévisions de bénéfice annuel en raison de la pression tarifaire dans les dalles pour écrans LCD qui a ruiné les avantages d'un yen bon marché. /Photo d'archives/REUTERS/Steve Marcus