Le chinois Xiaomi a plus que doublé ses ventes en 2014

dimanche 4 janvier 2015 15h47
 

SHANGHAI (Reuters) - Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi a réalisé un chiffre d'affaires avant impôts de 74,3 milliards de yuans (9,98 milliards d'euros) en 2014, en hausse de 135% par rapport à 2013, a annoncé dimanche son directeur général, Lei Jun.

Ces chiffres reflètent la croissance ultra-rapide du groupe technologique non coté, qui s'est hissé en trois ans au rang de troisième fabricant mondial de smartphones et concurrence les géants Samsung et Apple, ainsi que son compatriote Huawei Technology.

Xiaomi a vendu au total un peu plus de 61 millions d'appareils l'an dernier, en hausse de 227% par rapport à 2013, a ajouté son directeur général, qui s'exprimait sur le réseau de micro-blogging en Chine Weibo.

Il n'a pas annoncé le résultat annuel de la société mais des documents réglementaires publiés le mois dernier ont montré que ses marges bénéficiaires étaient extrêmement faibles. Une branche du groupe a dégagé un bénéfice net d'environ 347,5 millions de yuans en 2014, sur un chiffre d'affaires de 26,6 milliards, avec une marge opérationnelle limitée à 1,8%.

Lei Jun a ajouté sur son blog officiel que la croissance sur le marché des smartphones en Chine ralentirait en 2015 et que Xiaomi focaliserait son attention sur la création de nouveaux produits et sur son développement à l'international.

Lei Jun détient 77,8% du capital du groupe, fondé en 2010. La semaine dernière, Xiaomi a levé 1,1 milliard de dollars auprès d'investisseurs, dont les fonds All-Stars Investment, DST Global, Hopu Investment Management et Yunfeng Capital, propriété du patron d'Alibaba Jack Ma, ainsi que le fonds souverain de Singapour, GIC, ce qui a valorisé le groupe à 45 milliards de dollars.

(Adam Jourdan, Juliette Rouillon pour le service français)

 
Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi a réalisé un chiffre d'affaires avant impôts de 74,3 milliards de yuans (9,98 milliards d'euros) en 2014, en hausse de 135% par rapport à 2013, des chiffres reflètant la croissance ultra-rapide du groupe technologique non coté, qui s'est hissé en trois ans au rang de troisième fabricant mondial de smartphones et concurrence les géants Samsung et Apple. /Photo prise le 15 juillet 2014/REUTERS/Anindito Mukherjee