Apple blanchi des accusations antitrust au procès iPod/iTunes

mardi 16 décembre 2014 22h03
 

OAKLAND, Californie (Reuters) - Apple a été blanchi mardi par la justice américaine des accusations de pratiques anticoncurrentielles dans le secteur de la musique numérique à l'issue d'un procès à Oakland, en Californie.

Les plaignants, des particuliers et des entreprises ayant acheté des baladeurs numériques iPod de 2006 à 2009, réclamaient environ 350 millions de dommages et intérêts à Apple. Ils estimaient qu'une mise à jour d'iTunes avait restreint à l'iPod la compatibilité de la musique achetée et ainsi empêché la concurrence d'autres appareils.

Apple s'est félicité de l'issue du procès. "A chaque fois que nous avons mis à jour ces produits, et chaque produit Apple au fil des années, nous l'avons fait pour améliorer l'expérience de l'utilisateur", a dit le groupe de Cupertino dans un communiqué.

Selon la législation américaine, une société ne peut pas être accusée de pratiques anticoncurrentielles si la modification d'un produit a constitué une amélioration pour les clients.

Dans la mesure où ils ont estimé qu'Apple n'était pas coupable des faits qui lui étaient reprochés, le jury n'a pas eu à trancher d'autres questions juridiques, dont celle des dommages et intérêts.

(Dan Levine; Mathilde Gardin pour le service français, édité par Patrick Vignal)

 
Apple a été blanchi mardi par la justice américaine des accusations de pratiques anticoncurrentielles dans le secteur de la musique numérique à l'issue d'un procès à Oakland, en Californie. Les plaignants, des particuliers et des entreprises ayant acheté des baladeurs numériques iPod de 2006 à 2009, estimaient qu'une mise à jour d'iTunes avait restreint à l'iPod la compatibilité de la musique achetée et ainsi empêché la concurrence d'autres appareils. /Photo d'archives/REUTERS/David Gray